Sophie POINTURIER : "La femme périphérique" (HarperCollins)

tous les sites
Sophie POINTURIER : "La femme périphérique" (HarperCollins)

La Première - La Première

Sophie POINTURIER : "La femme périphérique" (HarperCollins)

Prix Première 2022

  • 4 min 25 s

De Berlin à New York, une plongée dans le monde de l’art qui pose la question des oubliées de la création. Peter et Petra Wolf forment le couple le plus en vue de la scène artistique allemande depuis les années 1990. Il est l’artiste maudit de l’Est dont on a perdu la trace, elle est l’ancienne professeure d’arts plastiques venue de l’Ouest que le petit monde de l’art envisage comme la gardienne du génie de son homme. Une femme sans talent qui divise dans un pays coupé en deux. Trente ans après la chute du Mur, alors qu’une biographie est en préparation au sujet du duo culte, un mystère plane sur les circonstances de la disparition de Peter. Et la perspective d’une actualité brûlante crée du remous dans le circuit des musées. Qui a tué le peintre ? Usurpation d’identité, fraude, faux et usage de faux tout accuse Petra. L’enquête, entre Paris, Berlin et New York, révélera ce que la légende, jusque là, avait tu. Intelligent et palpitant, un roman qui se lit comme un polar.

Sophie Pointurier est enseignante chercheuse et dirige la section Interprétation en langue des signes à l’ESIT (École supérieure d’interprètes et de traducteurs) université Sorbonne Nouvelle La femme périphérique est son premier roman.

Détail