Diadié DEMBÉLÉ : "Le duel des grands-mères" (JC Lattès)

tous les sites
Diadié DEMBÉLÉ : "Le duel des grands-mères" (JC Lattès)

La Première - La Première

Diadié DEMBÉLÉ : "Le duel des grands-mères" (JC Lattès)

Prix Première 2022

  • 5 min 2 s

" Je suis un Taboussi, un enfant de la ville, un enfant qui n’a pas grandi au village, un enfant qui répond en français lorsqu’on lui parle bambara et qui répond en bambara lorsqu’on lui parle en soninké. (…) Je quitte mon chezmoi bamakois pour aller dans mon vrai chez-moi, dans le village des origines, le village mien des vraies identités. Je ne suis pas pour autant le bienvenu. Le village est un terrain miné ". Parce qu’il fait l’école buissonnière pour lire, manger des beignets et jouer aux billes, parce qu’il répond avec insolence, parce qu’il traite avec un peu de mépris ses cousins qui viennent d’arriver en ville, parce qu’il parle français mieux que les français de France au détriment de sa langue qu’il commence à oublier, parce qu’il frappe les gamins qui se moquent de son père immigré en France, Hamet est puni et envoyé au village. Ses parents espèrent que le voyage lui servira de leçon, que cet exil lui apprendra l’obéissance, le respect des traditions, l’humilité et ne pas être un étranger face aux siens, un garçon perdu. Hamet en rencontrant ses grands-mères, en buvant l’eau salé du puits, en travaillant aux champs, en se liant aux garçons du village qui n’ont rien en commun avec ceux de Bamako va découvrir bien davantage que l’obéissance : les histoires des siens, pourquoi son père et sa mère ont quitté le village, les secrets de sa famille, de qui il est le fils et le petit-fils et là où il veut vivre. C’est un retour, un huis clos qui lui offre le monde, le fait grandir plus vite.

Diadié Dembele est né à Kodié, dans l’ouest du Mali. Diplômé du Master de création littéraire de l’université Paris VIII, il travaille en tant qu’interprète médico-social au sein d’une association d’aide aux migrants. Le duel des grands-mères est son premier roman.

Détail