Ziza, de l'exil mauritanien à la scène musicale belge

Ziza, micro en main, entouré de la plupart des membres de son groupe
03 juil. 2020 à 13:53 - mise à jour 03 juil. 2020 à 13:53Temps de lecture1 min
Par Jean-Claude Hennuy

Le présent article a été modifié en date du 7 août 2020.


Il s’appelle Ziza Youssouf. Il est réfugié d’origine mauritanienne et est une véritable icône de la musique nord-africaine. Ziza a dû fuir son pays après avoir dénoncé une affaire de corruption en Mauritanie. L’artiste était en danger. Et c’est en région namuroise qu’il a trouvé refuge, il y a un peu plus de deux ans. Il y poursuit son aventure artistique au sein d’un groupe local, multiculturel et humaniste.

"Revolution Time"

"Révolution Time", c’est le titre principal d’un nouvel opus qu’Abdelazize Gueye, alias Ziza, répète actuellement avec son groupe cosmopolite, dans un local gembloutois. "Je parle d’une révolution pacifique, humaniste, écologique, solidaire et éducative", explique le chanteur, auteur et compositeur. "Mon message, c’est que les hommes, d’où qu’ils viennent, seront certainement plus forts s’ils travaillent ensemble, s’ils s’entraident, si tous les enfants sont scolarisés et si l’être humain respecte mieux la planète".

Etoile montante

"J’ai d’abord rencontré les musiciens du projet Tu Etoiles Mes Rêves, au Centre d’accueil pour demandeurs d’asile, à la Croix-Rouge de Belgrade", explique Ziza. Ce projet-là permet à des musiciens exilés d’avoir des instruments, de refaire de la musique et de partager leur passion avec des artistes locaux. "C’est lors d’une visite au centre que j’ai fait la rencontre de plusieurs musiciens".

Peu de temps après, une nouvelle formation voyait le jour autour de Ziza. Six musiciens issus de Mauritanie, du Sénégal et de Belgique. Parmi eux, le belgo-italien Johan Ciocca. Le responsable de l’asbl Tu Etoiles Mes Rêves joue de la trompette dans le nouveau groupe de Ziza. "C’est un vrai partage autour de la musique. J’admire le talent de Ziza. Et avec les autres musiciens, nous vivons une expérience musicale et humaine très enrichissante. Et bien sûr, je soutiens Ziza dans ses projets futurs. Il sera notamment à l’affiche du festival Esperanzah 2021. (...) Il suscite déjà beaucoup d’encouragements".

Le Mauritanien chante aussi dans les maisons de retraite, des lieux dans lesquels il travaille et où il transmet sa bonne humeur.

Sur le même sujet

Mauritanie : l'ex-président Mohamed Ould Abdel Aziz, incarcéré, hospitalisé pour des "soins urgents"

Monde

Articles recommandés pour vous