C'est vous qui le dites

Y a-t-il des bonnes et des mauvaises manières de faire son deuil ?

04 avr. 2022 à 09:28Temps de lecture1 min
Par C'est vous qui le dites

C’est, dit-elle, son dernier avertissement. Lou Pernaut, la fille de Jean-Pierre Pernaut, présentateur vedette du 13h de TF1 décédé il y a quelques semaines, en a marre. Marre de recevoir des commentaires sur les réseaux sociaux l’accusant de ne pas faire son deuil comme il se doit et de faire preuve d’une trop grande légèreté dans ses publications. "Si ma manière de faire mon deuil ne vous convient pas, je vous invite à me bloquer", dit-elle, "mais surtout pas à m’envoyer de tels messages sachant que ce sujet me fait souffrir".

Au-delà du cas de Lou Pernaut, y a-t-il des bonnes et des mauvaises manières de faire son deuil ? C’est la question que l’on vous posait ce matin dans "C’est vous qui le dites".

Voici quelques moments forts de l’émission…

AFP

"Nous avons repris notre vie"

Evelyne, une auditrice d’Uccle, est intervenue à ce sujet sur notre antenne : "Après les funérailles de notre fils, mon mari a raconté une petite blague. Mes beaux-parents sont partis et on ne les a plus vus pendant 2 ans. Je crois qu’après des circonstances pareilles, on a juste envie de souffler. Nous avons une fille et nous ne voulions pas lui infliger notre tristesse tous les jours durant des mois. Nous avons repris notre vie, même si on était encore triste."

Marie LaFauci – Getty Images

"Personne n’a le droit de la juger"

Depuis Angleur, Joelle nous partage son avis : "Je pense qu’on devrait la laisser tranquille, la pauvre. Elle a vécu des choses terribles et personne n’a le droit de la juger. Chacun fait son deuil comme il l’entend, avec son vécu, son ressenti, ses croyances et son éducation. On n’a pas le droit de juger cela. Ce n’est pas parce qu’elle est souriante qu’elle ne souffre pas. Elle a tout à fait le droit d’utiliser les réseaux sociaux, si ça lui fait du bien."

© Tous droits réservés

"Chacun gère son deuil comme il le peut"

Le débat se termine à Wezembeek-Oppem avec Monica : "Ce ne sont pas forcément ceux qui versent le plus de larmes qui sont les plus atteints dans leur cœur. Chacun gère son deuil comme il le peut et comme il le souhaite, aussi par rapport à son entourage pour ne pas plonger tout le monde dans la tristesse."

Nous vous invitons à poursuivre le débat sur notre page Facebook "C’est vous qui le dites" et à revoir l’émission sur Auvio. Nous vous donnons rendez-vous du lundi au vendredi de 9h à 10h30 sur VivaCité et La Une pour trois nouveaux débats.

Sur le même sujet

Ça vous dérange de payer au moment où on vous sert ?

C'est vous qui le dites

Comment faire confiance dans un bar ou une boîte ?

C'est vous qui le dites

Articles recommandés pour vous