Equitation

Wathelet a encore beaucoup d'autres objectifs avant les JO

Equitation : Grégory Wathelet
14 oct. 2015 à 14:28 - mise à jour 14 oct. 2015 à 14:28Temps de lecture1 min
Par RTBF et Belga

A un peu moins d'un an des Jeux Olympiques, c'est sans "Conrad de Hus" mais avec "des chevaux compétitifs" que Grégory Wathelet se présentera au Jumping International de la Province de Liège, a déclaré le quatrième cavalier mondial mercredi en marge de la présentation de l'événement qui se tiendra du 2 au 8 novembre aux Halles des Foires de Liège.

"Conrad a déjà été très sollicité cette saison et le sera encore au cours des mois à venir", dit Grégory Wathelet. "Il a besoin de repos mais je ne peux pas non plus venir à Liège avec des chevaux qui ne sont pas compétitifs. Je viendrai donc avec trois chevaux confirmés et deux jeunes chevaux car je participerai à plusieurs épreuves."

Grégory Wathelet tire un bilan très positif de sa saison outdoor, tant sur le plan individuel qu'au niveau collectif. "L'objectif principal était de se maintenir en Super League. Non seulement, nous l'avons fait mais en plus, nous avons remporté la finale. J'aurais cependant laissé tomber ce titre pour une qualification olympique par équipes mais nous avons échoué lors des championnats d'Europe. Pour ma part, j'ai remporté ma première grande médaille individuelle dans un championnat d'Europe (l'argent à Aix-la-Chapelle, ndlr) et je suis quatrième mondial, ce qui n'est plus arrivé à un Belge depuis plus de quinze ans."

Grégory Wathelet est également pratiquement qualifié pour les Jeux Olympiques mais, d'ici le mois de septembre prochain, il aura d'autres objectifs à atteindre.

"Dans les prochaines semaines, je vais me concentrer sur la formation de jeunes chevaux dont ceux qui seront appelés, un jour peut-être, à remplacer Conrad. J'ai également aménagés mes installations personnelles à Clavier, ce qui dépasse le cadre purement sportif mais constitue un pas très important. Je veux aussi apporter ma pierre à l'édifice du maintien de la Belgique en Super League car ce n'est pas parce que nous avons remporté le titre cette année que nous pouvons dormir sur nos deux oreilles: l'Allemagne, souvent annoncée comme grande favorite, s'est sauvée de toute justesse au cours des deux dernières années."

Articles recommandés pour vous