RTBFPasser au contenu
Rechercher

Sommeil

Vous rêvez de vos anciens partenaires ? Vous êtes peut-être plus anxieux que les autres

Vous rêvez de vos anciens partenaires ? Vous êtes peut-être plus anxieux que les autres.
06 août 2022 à 13:30Temps de lecture2 min
Par RTBF avec AFP

Vous rêvez fréquemment de votre ex-partenaire ? Avant de culpabiliser vis-à-vis de votre moitié actuelle, demandez-vous plutôt si vous êtes sujet à l'anxiété. Trois types de rêves sont particulièrement fréquents chez les anxieux : la conduite d'une moto lancée à plein vitesse (sans forcément toujours la contrôler), le fait d'être poursuivi ou la présence d'un ex-partenaire.

Le niveau de stress conditionne le contenu des rêves

Et si le contenu de nos rêves, même les plus surprenants, était lié à notre niveau d’anxiété ? C’est ce qu’avance une récente étude réalisée par des chercheurs allemands de l’université de Düsseldorf et publiée dans Dreaming. Ces derniers ont suivi le contenu des rêves de 76 personnes divisées en deux groupes (la moitié souffrant de troubles anxieux) en se basant sur des entretiens ainsi que sur des "journaux de rêve" que les participants ont accepté de tenir pendant 21 jours. 

Au terme de leurs observations, les chercheurs ont noté que certains types de rêves apparaissaient de manière bien plus fréquente chez les personnes concernées par les troubles anxieux.

Globalement, l’étude fait mention de songes plus riches en émotions négatives.

"Les rêves des patients anxieux contenaient plus de personnages, un nombre plus élevé d'activités différentes, un nombre plus faible d'interactions amicales et une fréquence plus élevée d'échecs", décrivent les auteurs de l’étude. 

La géographie aussi impacte votre sommeil !

Malgré son faible échantillon, cette recherche reste intéressante dans la mesure où elle ouvre la voie à des études de plus large envergure visant à mieux comprendre comment l’inconscient gère les troubles anxieux.

Car l'une des fonctions des rêves est justement d’évacuer, par le biais de notre subconscient, le stress ou l'anxiété éprouvés au cours d’une journée. Ce qui explique sans doute pourquoi un nombre important de rêves correspondent à des schémas universels, même si leur contenu varie sensiblement d'un individu à l'autre.

Si l'on en croit une récente étude, les troubles anxieux ne seraient d'ailleurs pas le seul critère qui explique pourquoi le contenu des rêves diffère selon le subconscient qui les crée. Elle fait, par exemple, l’étonnant constat que cela peut aussi dépendre du pays où l'on vit.

D’après cette enquête réalisée par l’entreprise Secret Linen, de nombreux songes mettent en scène des animaux. Mais si les Brésiliens sont nombreux à voir des souris dans leur sommeil, les Indiens, eux, rêvent plutôt d'éléphants. Les Autrichiens et les Allemands, pour leur part, ont plutôt tendance à se représenter des araignées lorsqu’ils sont dans les bras de Morphée ! 

Sur le même sujet

Comment gérer son sommeil en été ?

La Grande Forme

Les écrans pourraient-ils finalement être bons pour notre sommeil ?

Sommeil

Articles recommandés pour vous