Vers une pénurie de moutarde ? Sécheresse, gel tardif et insectes, les petites graines victimes de l'urgence climatique

26 déc. 2021 à 10:51 - mise à jour 26 déc. 2021 à 13:55Temps de lecture2 min
Par Estelle De Houck

Après le bois ou encore les puces électroniques, les graines de moutarde vont-elles allonger la liste des produits en pénurie ? C’est en tout cas ce que craignent les producteurs de ce produit à l’origine de la sauce du même nom. Mais cette fois, le responsable ne serait pas la pandémie mais bien le dérèglement climatique.

Et le climat français n'est pas le seul a causer du tort aux grains de moutarde… le Canada a lui aussi sa part de responsabilité. En effet, d’après Libération, c’est dans ce pays d’Amérique du Nord que sont issues plus de 80% des graines de moutarde utilisées en France.


►►► À lire aussi : Réchauffement climatique : les vignerons créent le bordeaux de demain


Or, le Canada a connu une vague de chaleur sans précédent cet été. Et qui dit records de température dit aussi sécheresse. Résultat : la production totale de grandes cultures au Canada a diminué de 30%, selon un rapport du ministère de l’Agriculture canadien.

Sans surprise, les graines de moutarde ont elles aussi souffert de ce dôme de chaleur. "Pour 2021-2022, la production est estimée avoir chuté de 28% en raison d’une baisse des rendements et des surfaces ensemencées", ajoute le rapport.

Et puisque le rendement diminue, les prix s’envolent. Il devrait même doubler par rapport à 2020-2021 "et s’élever au niveau record de 1700 dollars la tonne", précise le ministère de l’agriculture.

La culture locale en souffrance

En France aussi, le dérèglement climatique joue des tours à la célèbre sauce de couleur jaune. Comme l’explique Libération, la culture locale de graines de moutarde est elle aussi en crise. Si en 2016, la production sur le sol français couvrait 25% des besoins, elle serait désormais retombée à 10%.

Il y a un effet climatique, c’est évident

D’après le journal français, c’est au gel tardif et aux insectes que l’on doit cette baisse de production. "Il y a un effet climatique, c’est évident. Comme les hivers sont plus doux, l’environnement est plus favorable aux insectes qui se reproduisent plus souvent dans l’année", explique le président de l’Association des producteurs de graines de moutarde de Bourgogne (APGMB) au quotidien Libération.


►►► À lire aussi : Réchauffement climatique : les COP sont-elles inutiles ?


Les moutarderies françaises vivent donc des heures difficiles. D’après France Info, trois lignes de production sur quatre seraient à l’arrêt. Préparez-vous donc à voir le prix de la moutarde augmenter dans les prochaines semaines.

Sur le même sujet

Les prix de graines de moutarde explosent : anticiper et diversifier ses sources d'approvisionnement pour faire face

Economie

Réchauffement climatique : les vignerons créent le bordeaux de demain

Articles recommandés pour vous