Economie

Vente de navires de guerre français à la Russie: les USA "inquiets"

La chancelière allemande Angela Merkel et le président français François Hollande en visite à Straslsund dans le nord-est de l'Allemagne, le 10 mai 2014
10 mai 2014 à 12:44 - mise à jour 10 mai 2014 à 14:11Temps de lecture1 min
Par AFP

"Ce contrat a été signé en 2011, il s'exécute et il trouvera son aboutissement au mois d'octobre prochain. Pour l'instant, il n'est pas remis en cause", a déclaré François Hollande lors d'une conférence de presse avec la chancelière allemande Angela Merkel, à l'issue d'une rencontre informelle de deux jours à Stralsund, dans le nord de l'Allemagne.

Les Etats-Unis mécontents

Alors que les relations entre les pays occidentaux et la Russie se sont fortement tendues ces dernières semaines en raison de la crise ukrainienne, les Etats-Unis ont exprimé jeudi leurs "inquiétudes à propos de cette vente" par la voix de leur secrétaire d'Etat adjointe pour l'Europe Victoria Nuland, devant des députés américains.

La France et la Russie ont signé en 2011 ce contrat pour deux navires Mistral, le premier devant être livré en octobre 2014, le second en 2015 et destiné à la Flotte russe de la mer Noire. Ce sont des bâtiments de projection et de commandement (BPC), des navires de guerre polyvalents pouvant transporter des hélicoptères et des chars.

Fin mars, le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius - qui se rend aux Etats-Unis les 12 et 13 mai - avait déclaré que Paris pourrait "annuler ces ventes" si Moscou ne changeait pas de politique à l'égard de Kiev. Son collègue à la Défense, Jean-Yves Le Drian, avait ensuite reporté toute décision à octobre.


AFP

Sur le même sujet

Mais que font ces navires de guerre russes au large de la Belgique?

Belgique

Ukraine: sous pression américaine, Paris tacle la diplomatie d'Obama

Monde