Monde Europe

Varsovie voudrait faire annuler l'Acte fondateur OTAN-Russie de 1997

Witold Waszczykowski, nouveau ministre polonais des Affaires étrangères.
25 nov. 2015 à 10:18Temps de lecture1 min
Par Belga

La Pologne souhaite l'annulation de l'Acte fondateur sur les relations entre l'OTAN et la Russie, afin de pouvoir installer des bases de l'Alliance sur son territoire, a déclaré le nouveau chef de la diplomatie de Varsovie dans une interview parue mercredi.

L'Acte adopté en 1997 affirmait que l'OTAN n'avait "aucune intention, aucun projet et aucune raison de déployer des armes nucléaires sur le territoire des nouveaux membres". Il est interprété par Moscou comme interdisant l'installation de bases permanentes de l'OTAN.

Selon Witold Waszczykowski, c'était "un accord à caractère politique, n'ayant pas force de loi, conclu dans une autre réalité internationale", avant que la Pologne, la République tchèque et la Hongrie ne rejoignent l'OTAN en 1999.

"Nous demandons que le niveau de sécurité (chez les "anciens" et les "nouveaux" membres de l'OTAN, ndlr) - soit égalisé", a-t-il dit au quotidien Gazeta Wyborcza.