Santé & Bien-être

Variole du singe : trois numéros spéciaux pour répondre aux questions, un par région

Un call center est mis en place pour répondre aux questions sur la variole du singe.
12 août 2022 à 10:49Temps de lecture2 min
Par Belga, édité par Marie-Laure Mathot

Face aux nombreuses questions soulevées par l’épidémie de variole du singe, les différentes Régions du pays renforcent leurs canaux d’information, en mettant notamment en place une ligne d’information téléphonique dédiée au virus, comme ce fut déjà le cas lors de la pandémie de Sars-cov-2.

C’est la Flandre qui a ouvert le bal en annonçant vendredi matin instaurer une ligne d’information gratuite sur le virus de la variole du singe (également connu sous le nom de Monkeypox).

"Toute personne ayant des questions ou souhaitant obtenir des informations sur le virus de la variole du singe peut désormais composer le 1700 tous les jours de la semaine, entre 9h00 et 19h00, pour obtenir des informations générales sur l’épidémie ou poser des questions sur les mesures de prévention, les tests et la vaccination", a indiqué la ministre flamande du Bien-être et de la Santé publique, Hilde Crevits, dans un communiqué de presse.

Pendant l’Antwerp Pride, qui se déroule du 10 au 14 août, des campagnes de sensibilisation ciblées seront effectuées. Une permanence téléphonique sera par ailleurs exceptionnellement assurée durant l’événement.

À Bruxelles: à partir du 29 août

A Bruxelles, une ligne verte à destination du grand public et des professionnels de la santé devrait être opérationnelle à partir du 29 août, a indiqué à Belga Pauline Goeminne, du cabinet du ministre bruxellois de la Santé Alain Maron. Contrairement à la Flandre, le numéro, qui doit encore être déterminé, ne sera pas gratuit. Ce sont les mêmes opérateurs qui ont été mobilisés pendant la crise sanitaire provoquée par le Covid-19 qui se trouveront au bout de fil. Ceux-ci sont en train d’être formés.

En Wallonie: 0800 16 061

De son côté, la Wallonie va intensifier les canaux d’information en place. Déjà activé, le numéro vert 0800/16.061 sera renforcé tandis qu’une rubrique Faq (frequently asked questions) sera alimentée, comme cela a également été fait pour le Covid-19, a indiqué à Belga Lara Kotlar, la porte-parole de l’Aviq, l’Agence pour une Vie de Qualité.

En parallèle, une concertation sera menée avec les hôpitaux de référence dès la semaine prochaine pour identifier leurs besoins et voir si la pression est similaire à celle ressentie en Flandre. Le Nord du pays est beaucoup plus touché par l’épidémie de variole du singe que la Wallonie.

546 cas confirmés

"La variole du singe est une maladie à déclaration obligatoire, ce qui implique que l’Aviq est informée et assure le tracing des cas", explique Lara Kotlar.

D’après les derniers chiffres de l’Institut de santé publique Sciensano, la Belgique compte actuellement 546 cas confirmés d’infection par le virus de la variole du singe, parmi lesquels une femme. La majorité des cas ont été recensés en Flandre (56%) et à Bruxelles (34%). En Wallonie, 55 cas ont été signalés, soit 10%. Aucun décès n’a été répertorié à ce jour.

Les infections surviennent principalement chez les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes (HSH), indique Sciensano sur son site web. Mais pas uniquement, souligne l’institut.

Le virus de la variole du singe peut être contracté après avoir été en contact étroit avec une personne infectée ou malade. "Cela peut se produire par un contact physique direct, intense et étroit, par un contact avec des lésions cutanées, par un contact avec des objets, des vêtements ou du linge utilisés par une personne infectée", détaille l’Aviq sur son site web.

Les principaux symptômes ressentis sont, dans un premier temps, un accès de fièvre – parfois accompagné de douleurs musculaires et de maux de tête – et, dans un second temps, des éruptions cutanées, qui se transforment ensuite en ampoules et en croûtes.

Sur le même sujet

Variole du singe : au delà des lésions, les stigmates psychologiques

Santé & Bien-être

Variole du singe : l'épidémie de variole du singe semble se stabiliser, selon Sciensano

Belgique

Articles recommandés pour vous