Icône représentant un article video.

Regions Hainaut

Vague de chaleur : les pommes et les poires sont déjà là

Climat / Les pommes et les poires sont déjà là

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Cette année, la succession d’événements météorologiques n’aura pas épargné les fruiticulteurs. Gel tardif, grêles, invasion de guêpes et maintenant la sécheresse, ces phénomènes climatiques extrêmes ne sont pas sans conséquences pour les récoltes.

Des récoltes qui viennent de commencer alors qu’habituellement, mis à part quelques variétés précoces de pommes et de poires, on ne cueille jamais ces fruits avant septembre. Dans de nombreux vergers comme celui de Brunehaut, il a fallu s’adapter et rappeler plus tôt les saisonniers.

Un impact sur la production

La chaleur, le soleil et les températures élevées auront permis aux fruits de mûrir beaucoup plus vite. De ce fait, les poires sont beaucoup plus petites qu’à l’accoutumée, mais aussi plus sucrées. Un bon goût qui sera malheureusement la seule bonne nouvelle de l’année pour les exploitants puisqu’une partie de la production garde des traces de ces étranges phénomènes climatiques. Comme nous l’explique Sébastien Dewael, producteur de fruits "Les vergers de Brunehaut", quasiment 50% des fruits sont brûlés sur le côté sud des arbres. Les dégâts sont conséquents et ces pommes, inutilisables même pour des jus de fruits, sont justes bonnes à jeter.

S’adapter

Une situation qui tente malheureusement à se répéter ces dernières années alors ici, à Brunehaut, on essaye de s’adapter en plantant différemment les arbres pour éviter la plantation plein sud, ou en abandonnant petit à petit certaines variétés de pommes au profit d’autres, plus résistantes.

Sur le même sujet

L'IRM émet un avertissement code jaune pour la journée de jeudi en raison de la chaleur

Belgique

Le maïs, une plante tropicale devenue indispensable à l'élevage mais inadaptée aux sécheresses

Agriculture

Articles recommandés pour vous