Regions Luxembourg

Usine Valvert à Etalle : les discussions entre syndicats et direction sont en suspens

Négociations en suspens à l’usine Valvert d’Etalle
20 déc. 2021 à 15:23 - mise à jour 20 déc. 2021 à 17:03Temps de lecture1 min
Par Anne Lemaire

Après deux jours de grève, jeudi et vendredi dernier, direction et syndicats se sont à nouveau réunis ce matin à l’usine Valvert d’Etalle.

Pour rappel, début novembre, Nestlé Waters a annoncé son intention de transformer son site d’embouteillage d’Etalle. Un énorme investissement mais conséquence de cette modernisation, 14 personnes vont perdre leur emploi.

Les discussions sur les départs ont débuté mais les propositions faites par la direction ont, jusqu’à présent, été jugées insuffisantes. La semaine dernière, le front commun CSC-FGTB espérait une diminution du nombre de licenciements mais l’entreprise n’a pas fléchi. Ensuite, les travailleurs ont estimé que les montants proposés par la multinationale Nestlé Waters pour les départs étaient ridicules. Le personnel a alors débrayé pendant deux jours.

La dernière offre proposée ce lundi par la direction va-t-elle être approuvée par les travailleurs ? Il est encore trop tôt pour le savoir car elle ne leur sera soumise que le 3 janvier prochain. " Ce matin, on a eu une troisième offre qui a été faite par Nestlé mais vu la période de l’année, c’est un peu compliqué d’informer les travailleurs. Cette semaine, la plupart sont en congé et la semaine prochaine, l’usine est fermée. Donc, à la reprise, le 3 janvier, les délégués vont informer l’ensemble de leurs collègues des nouvelles conditions qui sont offertes et on verra alors si on négocie plus ou pas. Une nouvelle réunion de négociation avec la direction aura lieu le 14 janvier ", explique Didier Pironet, secrétaire permanent à la FGTB Horval Namur-Luxembourg.

Et sur cette offre, les syndicats font peu de commentaires, ils attendent que les travailleurs se prononcent. "On attendait une offre plus intéressante que l’offre minimaliste faite la semaine dernière… Ils ont un peu rebattu les cartes, et aujourd’hui les montants concernent tous les travailleurs", précise Sylviane Arnould, secrétaire régionale à la centrale  Alimentation et Services de la CSC-Luxembourg.

Les syndicats regrettent ce climat d’incertitudes pendant les fêtes de fin d’année.

Sur le même sujet

Mouvement de grève à l'usine Valvert d'Etalle : 14 licenciements sont prévus

Regions Luxembourg

Nestlé va investir dans l’usine Valvert d’Etalle et supprimera 14 emplois

Regions Luxembourg

Articles recommandés pour vous