Regions

Une seule zone de services de secours: sinon pas de subsides

RTBF
06 oct. 2010 à 19:23Temps de lecture1 min
Par RTBF

Annemie Turtelboom met la pression : la convention sur la zone des services de secours unique, dans la province de Namur, doit être signée par les 38 maïeurs avant la fin de l'année. Sinon il n'y aura pas de subsides d'un montant de 1 300 000 euros. Des subsides prévus dans le cadre de la réforme des services d'incendie.

La ministre de l'Intérieur, Annemie Turtelboom a d'ailleurs été interrogée sur le dossier mardi, au Parlement. Sa réponse est claire : "On n'a qu'un seul problème, dans une seule zone, c'est à Namur. Avec les 31 autres zones, nous avons obtenu une convention unique. Il n'est pas possible de faire une exception pour Namur, parce que je n'ai pas de base légale. La seule exception que je peux faire, c'est de prolonger la date pour introduire la convention. Il faut que les bourgmestres trouvent un accord le plus vite possible, parce que c'est l'argent qu'ils doivent dépenser en 2010. Les subsides ne peuvent pas être versés sur un compte bloqué en attendant. Pour cela aussi, je n'ai pas de base légale. Je trouve qu'ils doivent trouver un accord, parce que c'est la meilleure chose pour la sécurité de tout le monde".

Pour l'instant, 22 bourgmestres, au sud de la province, ont créé une zone, dix autres communes, au nord, en ont créé une autre et six communes sont orphelines. Le gouverneur de la province de Namur, Denis Mathen, tentera ces prochains jours, une ultime conciliation pour ne pas perdre les subsides.

 

Colette Jaspers avec Monika Wachter

Articles recommandés pour vous