Une grande marche pour remettre la santé mentale au cœur de l’attention

Une marche pour sensibiliser à l’état de la santé mentale
27 mai 2021 à 08:41Temps de lecture1 min
Par Belga

1000 kilomètres en 21 jours, c’est l’objectif de la grande marche pour la santé mentale organisée par des scientifiques des cinq universités francophones du pays, de la Haute école Léonard de Vinci et 75 associations actives dans le secteur. Chaque participant pourra choisir entre quatre distances, et partager avec des actrices et acteurs de la santé mentale.

"La gestion de la crise sanitaire s’est concentrée sur la santé physique, au détriment de la santé mentale et du bien-être psychique, pourtant largement mis en péril durant cette crise", constatent les organisateurs. En conséquence, elle a "clairement fragilisé" l’ensemble des citoyennes et citoyens en "générant stress et mal-être".

20 juin au 10 juillet

En organisant cette grande marche du 20 juin au 10 juillet, les experts et praticiens issus des établissements d’enseignement supérieur précités et du secteur associatif veulent rappeler l’importance de la prise en charge des détresses psychologiques et recréer du lien.


►►►A lire aussi : "Covid-19, la vague psy" : enquête inédite sur la santé mentale des Belges


"Plusieurs recherches ont mis en avant que les liens interpersonnels ont été distendus par cette crise, favorisant le sentiment d’isolement social et de solitude", relèvent Pierre Maurage et Nicolas Pinon, chercheurs à l’UCLouvain et coordinateurs de la marche. "Il est temps pour toutes et tous de renouer avec une vie psychique et relationnelle épanouissante."

Objectifs multiples

Les objectifs de cette marche sont donc multiples : impliquer l’ensemble de la population dans une mobilisation positive, initier une réflexion sociétale sur l’importance d’une vision intégrée de l’être humain (santés physique et mentale), visibiliser les acteurs et bénéficiaires de la santé mentale mais aussi Informer le grand public, via, lors de chaque étape, une thématique propre à l’étape et des activités (conférence, débat, exposition) pour mieux comprendre la santé mentale et rencontrer ses acteurs et actrices.

Les participants pourront choisir entre quatre distances (de 1 à 50 km) et pourront partager, en fonction de leurs envies, des moments de rencontres entre citoyens et acteurs de la santé mentale.

Covid : la santé mentale usée par la deuxième vague

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

A Bruxelles, le personnel des soins de santé veut dire son ras-le-bol et appelle à une refonte du secteur

Articles recommandés pour vous