Le + grand musée

Une expo à voir – Le secret des espadons : redécouvrir Edgar P. Jacobs

La thématique Les Personnages est consacrée à Mortimer, Blake et Olrik ainsi que leurs alter ego réels : Jacques Van Melkebeke, Jacques Laudy… et Edgar P. Jacobs lui-même.

À gauche, un grand portrait inédit de l’artiste dans son atelier, entouré des " sa
15 mars 2022 à 09:00Temps de lecture3 min
Par Eric Dubois

Voilà 75 ans, dans le journal Tintin, commençait à paraître ce qui deviendra l’une des bandes dessinées les plus mythiques de l’école franco-belge du 9e Art : le Secret de l’Espadon.

Son auteur : le Belge Edgar P. Jacobs, un dessinateur pas encore très connu et qui pourtant n’est pas de première jeunesse. Déjà âgé de 42 ans au sortir de la seconde Guerre mondiale, ce bédéiste presque encore débutant vient en réalité d’un tout autre genre artistique : l’opéra.

Dessinateur méticuleux, coloriste hors pair, Jacobs joue jusque-là les petites mains dans le petit monde de la BD de l’époque. Certes, il a déjà à son actif une histoire qui n’a pas trop mal marché dans un autre hebdomadaire, pendant la guerre. Mais Le Secret de l’Espadon, qui sera distillé chaque semaine entre 1946 et 1949, va connaître un tel succès qu’il finira par faire de l’ombre au maître incontesté du genre, Hergé…

De fait, laventure inaugurale du Secret de lEspadon tiendra les jeunes lecteurs de Tintin en haleine pendant 140 planches. Pas moins de 22 couvertures de l’édition belge de l’hebdomadaire seront consacrées aux péripéties vécues par Blake et Mortimer.

Auteur humaniste, rêveur de génie, infatigable scrutateur de lactualité historique, scientifique et technique, acteur par procuration des plus grands événements du XXe siècle, Jacobs écrivait ses scénarios au diapason de l’âge atomique et c’est peut-être en cela qu’il reste d’une actualité jamais démentie.

Dans la thématique Stratégies scénaristique, le visiteur découvre comment Jacobs fixe ses idées dès les premiers découpages. Il pense d’emblée en image codifiée, telle la vue à travers les jumelles.

Au premier plan, le pot à crayon de Jacobs et la maquet
Dans la thématique Stratégies scénaristique, le visiteur découvre comment Jacobs fixe ses idées dès les premiers découpages. Il pense d’emblée en image codifiée, telle la vue à travers les jumelles. Au premier plan, le pot à crayon de Jacobs et la maquett

Aujourd’hui, au cœur de Bruxelles, le Centre Belge de la Bande Dessinée présente une formidable exposition intitulée LE SECRET DES ESPADONS. Planches originales, maquettes, photographies, archives et objets personnels, ainsi qu’une riche iconographie inédite sur cet album culte, y sont proposés dans une scénographie réellement enthousiasmante. Profitant pleinement de sa localisation au sein des anciens Magasins Waucquez, dessinés par larchitecte Art Nouveau Victor Horta, lexposition repose sur un dispositif scénographique aérien, afin de libérer le regard comme de rendre tout son souffle au lieu. Le parcours de visite s’inscrit naturellement dans la trame patrimoniale de Horta afin de dialoguer avec elle, le tout porté musicalement par un climat sonore envoûtant, composé par Bruno Letort.


 

La Salle au Trésor est consacrée au 28e tome des Aventures de Blake et Mortimer, publié en novembre 2021. Des planches originales y sont présentées en exclusivité.

Le Dernier Espadon, c’est son titre, est la suite du mythique Secret de l’Espadon. Auteurs
La Salle au Trésor est consacrée au 28e tome des Aventures de Blake et Mortimer, publié en novembre 2021. Des planches originales y sont présentées en exclusivité. Le Dernier Espadon, c’est son titre, est la suite du mythique Secret de l’Espadon. Auteurs Photo : Daniel Fouss / Comics Art Museum – Éditions BLAKE & MORTIMER

Lexposition dévoile les dimensions cachées de cette œuvre qui a anticipé le roman graphique. Conçu dun seul tenant, le récit du Secret de lEspadon fut, en effet, dabord édité en deux tomes en raison des habitudes commerciales du moment.

Mais en 1964, huit ans avant la première édition italienne des 169 pages de La Ballade de la mer salée dHugo Pratt, Les éditions du Lombard auront laudace de publier Le Secret de lEspadon en un seul volume.


 

12 animations et 4 masques en réalité augmentée ont été conçus en exclusivité pour l’exposition au CBBD. Le récit fondateur de Jacobs se découvre ainsi au travers d’outils technologiques neufs et prouve encore son incroyable modernité.

En plus du partage
12 animations et 4 masques en réalité augmentée ont été conçus en exclusivité pour l’exposition au CBBD. Le récit fondateur de Jacobs se découvre ainsi au travers d’outils technologiques neufs et prouve encore son incroyable modernité. En plus du partage Photo : Daniel Fouss / Comics Art Museum – Éditions BLAKE & MORTIMER/Studio Jacobs

LES ESPADONS VONT TOUJOURS PAR DEUX " voilà le message que le public sera invité à retrouver grâce à une expérience de réalité augmentée (accès via le compte instagram @comicsartmuseum en cliquant sur les trois étoiles au centre de la page daccueil). En allant par deux, les Espadons incarnent tant la persévérance que lamitié, la détermination que la justice et la foi dans lavenir, surtout celui à rebâtir.

Ces thèmes qui travaillent Les Aventures de Blake et Mortimer en profondeur nont rien perdu de leur actualité. En bouquet final, le visiteur est témoin dune rencontre unique, entre le premier Espadon, cest-à-dire la maquette originale conçue par Edgar P. Jacobs pour saider à représenter lengin en perspective, et jamais exposée.

Et 14 planches originales magistrales du Dernier Espadon, 28e tome des Aventures de Blake et Mortimer, des auteurs Teun Berserik, Peter van Dongen et Jean Van Hamme, à paraître le 18 novembre prochain, suite tant attendue de lalbum mythique ! God save the King !

Eric Dubois, professeur de design à l’école Boulle (Paris), co-commissaire de l’exposition "Le secret des espadons".

 

 

+3

En pratique

Commissariat et direction artistique : Daniel Couvreur et Éric Dubois

Jusqu’au 16 avril 2022 au

Centre Belge de la Bande Dessinée – Musée Bruxelles

Rue des Sables 20
1000 Bruxelles
Tél. : 02/219 19 80
Mail : visit@cbbd.be

Toutes infos : www.cbbd.be

Sur le même sujet

Blake et Mortimer : Naissance d’un chef d’œuvre - La Marque jaune (Épisode 5)

Blake et Mortimer : Une vie sans Blake & Mortimer, l’après Jacobs. De la renaissance de la série à l’affaire judiciaire (Episode 10)

Articles recommandés pour vous