Regions Bruxelles

Une école de Burnenville à la découverte du multiculturalisme bruxellois

 

Depuis quelques jours certains quartiers bruxellois font à nouveau les gros titres de la presse après les propos très polémiques du président de Vooruit, Conner Rousseau. Pourtant, la diversité culturelle de la capitale, vertement critiquée par le social-démocrate flamand, constitue également un atout pour la capitale.

Certains choisissent même de visiter la ville dans le but de profiter de son cosmopolitisme. Pour preuve : les élèves de 5e et 6e primaires de l’école communale fondamentale de Burnenville, village de la commune de Malmedy, en province de Liège, qui ont choisi Bruxelles comme destination de voyage scolaire dans cet objectif.

 

C’est une joyeuse troupe qui s’est élancée, depuis lundi dernier, à la découverte des rues pavées de Bruxelles.

Des élèves de 5e et 6e primaires de l’école fondamentale communale de Burnenville ont en effet posé leurs bagages dans la Région-capitale, troquant leur village contre la grande ville le temps d’une semaine.

Objectif fixé par les professeurs en organisant ce voyage : faire découvrir la ville et sa multiculturalité aux enfants, comme l’explique Jean-Pierre Servais, directeur de l’école :

" Il y avait derrière tout cela, bien sûr, l’idée de montrer aux enfants que Bruxelles est une ville multiculturelle. Chez nous, il y a très peu de personnes d’origine étrangère, on a rarement des enfants qui viennent d’ailleurs. C’est l’occasion de faire découvrir tout ça aux enfants.

Un objectif partagé par Zakaria, animateur Bruxellois chargé de faire découvrir la ville à cette joyeuse troupe :

" Mon but c’est de leur faire voir que Bruxelles est une ville multiculturelle et que tout le monde peut vivre ensemble, ce qui est tout simplement merveilleux. S’ils repartent avec des idées plein la tête, qu’ils se forgent une autre idée de Bruxelles, je suis pleinement satisfait de mon travail ".

Mon but c’est de leur faire voir que Bruxelles est une ville multiculturelle et que tout le monde peut vivre ensemble.

Du côté des enfants, on semble conquis : Matis, élève de 6e primaire, nous raconte :

" On habite dans un petit village de campagne et notre instituteur a décidé que ce serait sympa qu’on aille à Bruxelles pour profiter d’autres paysages, voir d’autres personnes, d’autres monuments, d’autres styles de maisons. Je me sens bien quand je me balade dans Bruxelles. Ça me plaît bien. "

Les enfants de l’école communale de Burnenville repartiront vendredi pour Malmédy avec, espérons-le, quelques beaux souvenirs de leur périple bruxellois.

Sur le même sujet

Local Fictions quartier et art contemporain en co-création

Exposition - Accueil

Articles recommandés pour vous