Euro féminin

Une belle finale dans l’intensité, des Red Flames à un niveau inatteignable : le débrief de l’Euro féminin 2022

Les Anglaises sont championnes d’Europe.
01 août 2022 à 10:02Temps de lecture1 min
Par Jâd El Nakadi avec Lise Burion

L’Euro féminin 2022 s’est terminé ce dimanche soir par une victoire de l’Angleterre, qui a remporté son premier titre de championne d’Europe en venant à bout de l’Allemagne (2-1) en prolongation. Notre consultante Cécile de Gernier a débriefé cette finale au micro de notre journaliste Lise Burion.

"C’était une belle finale dans l’intensité. Ce n’était pas le plus beau match au niveau du football mais ce qui est normal au vu des enjeux et de la pression. On n’attendait pas spécialement les Allemandes à ce niveau-là, avec une équipe qui est en train de se renouveler. Même si en Allemagne, il y a un vivier de jeunes joueuses très important", a confié notre consultante.

Du beau jeu, des nations qui progressent, des records d’affluence, des records d’audience : a-t-on vécu un vrai virage avec cet Euro ? "On pensait déjà que ça allait être le cas après la Coupe du monde en France. Finalement il n’y a pas eu de virage. Ça dépend des pays et des objectifs qu’ils se fixent. L’Angleterre avait décidé de faire un virage après l’Euro 2017. Elles l’ont fait. Elles ont joué le tournoi pour le gagner. L’Angleterre a professionnalisé le football féminin dans son pays. Les clubs ont investi dans des joueuses. Le tournant ce n’est pas le tournoi en lui-même, mais les fédérations qui doivent vouloir changer les choses. Il y a pas mal pays où il faut que tout change, et la Belgique en fait partie".

Cécile de Gernier est également revenue sur le tournoi des Red Flames, éliminées avec les honneurs face à la Suède en quart de finale. "On a vu des joueuses belges à un niveau qu’on pensait inatteignable. On a vu que nos jeunes joueuses pouvaient prendre la relève et nous amener plus loin que ce qu’on a déjà réalisé dans le passé", a-t-elle conclu.

Angleterre-Allemagne : le 2-1 de Kelly

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Red Flames : il y a 11 ans, Tessa Wullaert faisait ses débuts en équipe nationale

Red Flames

Qui pour succéder à Anderlecht ? Après l’Euro féminin, voici déjà le retour de la Super League dames

Football

Articles recommandés pour vous