Régions Brabant wallon

Un tournoi de tennis ATP au centre sportif du Blocry à LLN début 2023, avec des joueurs du top 100

Le centre sportif du Blocry répond aux critères de l'ATP pour l'organisation d'une telle compétition.

C’est une première pour le centre sportif du Blocry à Louvain-la-Neuve. Il accueillera un tournoi de tennis challenger de l’ATP du 29 janvier au 5 février 2023. Il reste encore une foule de détails à régler, mais ce rendez-vous est officiellement inscrit à l’agenda.

Les initiateurs sont Vincent Stavaux, manager de Joachim Gérard (et ancien manager de Justine Henin et Marin Cilic), et Christophe Dister, bourgmestre de La Hulpe. Ils avaient déjà organisé ensemble deux étapes des championnats d’Europe des moins de seize ans entre 1996 et 2005.

"Le tournoi challenger de Mons a disparu déjà depuis 2016 et c’était quand même un fleuron au niveau mondial, puisqu’il avait été élu trois fois meilleur challenger au monde par l’ATP, explique Vincent Stavaux. Donc je pense qu’on était en manque. Et je pense aussi que dans le développement d’un jeune joueur de tennis et de nos jeunes talents, ça va leur faire du bien d’avoir une compétition comme celle-là."

Le Blocry répond aux critères de l'ATP

Cela fait huit mois que les deux acolytes travaillent sur ce projet ambitieux. La visite technique de l’ATP à Louvain-la-Neuve en avril a été décisive.

"Louvain-la-Neuve est parfaite logistiquement. En termes de transport, on a maximum dix minutes entre le Blocry, les hôtels officiels qu’on va utiliser et les terrains d’entraînement. Et puis on voulait le faire en Brabant wallon. Et quand on a regardé, c’était très compliqué de trouver une salle qui corresponde aux exigences techniques de l’ATP. Il faut qu’on soit à neuf mètres de hauteur, ce qui n’est pas courant. Et le Blocry répond à tous les critères."

La plus grande salle (H1) du Blocry sera le court central du tournoi. L'autre grande salle, située au bout de la cafétéria, sera le court numéro 1.
La plus grande salle (H1) du Blocry sera le court central du tournoi. L'autre grande salle, située au bout de la cafétéria, sera le court numéro 1. Hugues Van Peel - RTBF

Un tournoi relevé

Quant à la date retenue, elle ne doit rien au hasard. Le tournoi aura lieu pendant la semaine de congé des étudiants, après la session de janvier. Il se déroulera aussi dans une période creuse du calendrier ATP.

"Plus de 50% de la réussite d’un tournoi vient du choix de la date, poursuit Vincent Stavaux. Et par rapport au calendrier ATP, c’est une date idéale. Avec l’ATP 250 de Montpellier, nous serons le seul tournoi en Europe. Le seul autre événement ATP aura lieu en Inde. Et pour bien connaître le circuit, je peux vous dire que les joueurs qui sont déjà depuis quatre ou cinq semaines en Australie, ils n’ont envie que d’une chose, c’est de rentrer en Europe. Je pense donc que la combinaison de ces facteurs fait qu’on pourrait avoir un tableau très relevé dès la première édition. On pourra sans aucun problème accueillir plusieurs joueurs du top 100 mondial."

Comme les joueurs peuvent s’inscrire jusqu’à trois semaines avant le tournoi, il est trop tôt pour citer des noms.

Enfin, particularité de ce tournoi, il sera normalement doublé d’une compétition en fauteuil. Mais les discussions avec la fédération internationale (ITF) à ce propos ne sont pas encore terminées.    

Articles recommandés pour vous