Un manchot retrouvé en Nouvelle-Zélande après un voyage de 3000km depuis l’Antarctique

Lone adelie penguin on iceberg in Antarctica
12 nov. 2021 à 06:56Temps de lecture1 min
Par Belga

Un manchot Adélie, qui vit normalement en Antarctique, a été retrouvé sur une plage de Nouvelle-Zélande après un voyage de 3000 kilomètres, rapportent les médias locaux. Ce n'est que la troisième fois qu'un tel oiseau, si loin de son habitat naturel, est recensé dans ce pays d'Océanie.

Le manchot été découvert mercredi sur la plage de Birdlings Flat, dans une petite communauté de l'île du Sud de la Nouvelle-Zélande.

Comme l'animal est vulnérable notamment vis-à-vis des chiens, les résidents locaux ont avisé un vétérinaire. Thomas Stracke, employé dans un refuge pour pingouins des environs a confié dans les médias locaux avoir été "très surpris" en réalisant que le nouveau venu était un manchot Adélie. "L'animal a vraisemblablement dévié de sa trajectoire", selon M. Stracke.

Le manchot était sous-alimenté et déshydraté et a donc bénéficié d'un smoothie au poisson. Il sera relâché dans une zone où il ne peut être pris à partie par des chiens. D'autres espèces de pingouins acclimatés à des températures plus élevées vivent ailleurs en Nouvelle-Zélande.

Selon le professeur de zoologie Philip Seddon de l'université d'Otago, cité par The Guardian, il est "très rare" que ce type de manchot soit signalé dans le pays. Il fait la comparaison avec "un canari dans une mine de charbon", qui peut être le signe avant-coureur d'un dérèglement. Cependant, il n'a pas connaissance d'autres signaux de danger pour la population de manchots Adélie en Antarctique.

 

Sur le même sujet

Antarctique : découverte stupéfiante d’une "pouponnière géante", abritant des millions de nids de "poissons des glaces"

Monde

L’île britannique de Piel recrute un aubergiste… et un roi par la même occasion

Articles recommandés pour vous