Un historien et ancien policier Sérésien sort son encyclopédie des homicides en province de Liège de 1796 à 1940

ENCYCLOPEDIE DES HOMICIDES

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

16 avr. 2021 à 15:12Temps de lecture2 min
Par VivaCité
Depuis 2020, les archives de la Cour d'Assises de Liège sont ouvertes à la recherche.
Vous pouvez non seulement y retrouver des archives de plus de 100 ans (les dossiers d’assises de moins de 100 ans demandent une autorisation du procureur général de Liège) mais vous pouvez également les consulter librement en vous rendant aux Archives de l’État à Liège.
 
Ces derniers mois, Bernard Wilkin, un auteur historien et ancien policier Sérésien a épluché ces archives avec son papa, René Wilkin. Grâce à leurs nombreuses recherches, les deux auteurs ont pu publier il y a quelques jours leur "Encyclopédie des homicides en province de Liège (1796-1940) ". Cette encyclopédie à la fois "glauque" et passionnante vient de paraître aux éditions Noir Dessin et résume 800 crimes ou tentatives d’homicides jugés à Liège entre 1796 et 1940. Le livre est déjà en vente dans toutes les bonnes librairies de la province de Liège.

Bernard Wilkin, un auteur à la fois historien, archiviste et ancien policier

Derrière les affaires criminelles développées dans cette encyclopédie se cache un auteur passionné et passionnant.
Bernard Wilkin est un historien qui travaille aux archives de l’Etat en tant que chef de projet à Cointe mais il a également exercé dans les forces de l’ordre à Seraing avant de faire un doctorat en histoire.
Un combo d’expériences qui lui permet aujourd’hui de parler des affaires criminelles avec aisance et passion.

Plus de 800 affaires d’homicides racontées

.

Dans cet ouvrage richement illustré, vous trouverez plus de 800 affaires de meurtres et assassinats commis dans notre belle province ainsi que quelques cas namurois et luxembourgeois.

De François Pahaut, dit "Le Boutay" qui tua à coups de bâton Jean Simon la nuit du 25 février 1802 à la sortie d’un cabaret, à Noël Rahier, le dernier guillotiné en Province de Liège pour avoir assassiné le Curé de Donceel en 1823, ou encore Marie Hubens qui avait une réputation exécrable et qui jeta sa fille dans le canal dans la nuit du 28 au 29 juillet 1922 après lui avoir cassé les deux bras, il y a là tout un lot d’histoires qui nous font penser que cette époque était aussi dangereuse voir plus qu’aujourd’hui.
Il y avait en effet beaucoup de meurtres liés à l’alcool et à l’impulsivité qui s’en suivait.

 

Un ancêtre à vous probablement concerné par cet ouvrage

.

Grâce à ses index pratiques, vous pourrez découvrir si vos ancêtres étaient meurtriers ou victimes ou si vous vivez dans un endroit au passé chargé. Si vous êtes un habitant de la province de Liège, il y a beaucoup de chances pour que cela arrive même s’il est difficile de dire si on a envie ou non de trouver notre nom dans ces deux catégories.

Un travail d’orfèvre qui a demandé plusieurs mois

Archive qu'on peut retrouver dans l'Encyclopédie des Homicides/ p.214
Ces derniers mois, Bernard et René Wilkin ont dépouillé plusieurs archives qu’ils ont complétées par une lecture de la presse de l’époque. Mais avant cela, il a fallu faire le tri parmi 8000 affaires car à l’époque, il n’y avait pas que les crimes de sang qui étaient jugés aux assises. Plusieurs délits comme les vols ou les viols étaient en effet traités par la cour d’assises.
Aujourd’hui ce n’est évidemment plus le cas mais pour son ouvrage, Bernard a préféré s’arrêter aux crimes de sang car il s’agit d’une vie qui s’arrête.
 

Si vous désirez en savoir plus sur ces affaires ou si avez un ancêtre victime ou auteur d’un crime de sang, n’hésitez pas à vous procurer l'"Encyclopédie des Homicides" chez Noir Dessin ou chez votre libraire.

Sur le même sujet

Une entreprise d’événementiel se réinvente en proposant des balades gourmandes en segway

5 Liégeoises inspirantes venues de tous horizons nous racontent leur parcours et projets impressionnants

Articles recommandés pour vous