Jupiler Pro League

"Un contact mais rien de concret avec le Standard"

Franky Vercauteren

Franky Vercauteren vit actuellement à Abu Dhabi où il se sent bien. "Je suis content d'être venu ici. Le bilan est largement positif à mes yeux. C'est une expérience enrichissante".

Toujours dans la 3ème mi-temps, il déclare aussi qu'il n'a jamais dit qu'il était temps, professionnellement, de revenir en Belgique. "Ce n'est pas une obligation pour moi de rentrer au pays. Je suis toutefois ouvert à la discussion".

Un contact avec le Standard...

Son nom a été cité au Standard. "Ce sont les médias qui en parlent" ironise-t-il. Et d'ajouter : "Il y a eu un contact mais ce n'est pas concret car il n'y a pas eu de rendez-vous ou de dialogues avec des dirigeants. Bref, il n'y a rien de plus qu'un contact".

Le défi que pourrait toutefois lui proposer le Standard ne le laisse pas indifférent : "Il ne faut jamais dire jamais dans la vie. Il ne faut jamais dire non avant d'avoir écouté les personnes qui s'intéressent à vous".

Présent en studio, Nordin Jbari a interpellé Franky Vercauteren en lui disant qu'il pourrait retrouver à Sclessin un challenge comparable à celui qu'il a relevé à l'époque où il a rejoint le KRCC Genk. "Oui, peut-être mais ce n'est pas tout à fait comparable. Quand j'ai repris Genk, il n'y avait pas les mêmes ambitions. Il est clair que le Standard a besoin de se manifester en haut de tableau en Belgique" a rétorqué Franky Vercauteren.

Il n'a pas voulu évoquer les rumeurs ayant circulé l'an dernier selon lesquelles si Lucien D'Onofrio était resté au Standard, il serait devenu le coach principal de la formation liégeoise. "Il faut vivre avec le réel et le présent. Tout le reste, cela ne sert à rien et je n'ai pas envie de parler du passé".

Les Diables ou le RSCA ? Impossible ?

A la question de savoir si devenir T1 à Anderlecht ou en équipe nationale était impossible, Vercauteren s'est contenté de dire que "ce sont les médias qui disent cela. Tout le monde connaît les données. Il y a des candidats plus que valables pour l'équipe nationale et le plus important est de se qualifier pour la Coupe du Monde".

G.Bayet