Ukraine: perquisitions dans les locaux du groupe internet russe Yandex

Ukraine: perquisitions dans les locaux du groupe internet russe Yandex
29 mai 2017 à 12:39 - mise à jour 29 mai 2017 à 12:39Temps de lecture1 min
Par Belga

Les services de sécurité ukrainiens ont annoncé lundi perquisitionner les locaux en Ukraine du groupe internet russe Yandex, visé depuis peu par des sanctions du gouvernement, dans le cadre d'une affaire de "trahison".

"Le Service de sécurité ukrainien (SBU) mène des perquisitions dans les locaux de la société russe Yandex à Kiev et Odessa" (sud), a déclaré une porte-parole du SBU, Olena Guitlianska, sur sa page Facebook.

Elle a précisé que ces investigations étaient liées à des poursuites pour "trahison de la patrie" sans préciser quel était le rôle de Yandex dans cette affaire.

Un moteur de recherche russe très populaire

Yandex a confirmé le déroulement des perquisitions, précisant ne pas en connaître les raisons. La société "Yandex est prête à fournir toutes les informations concernant ses activités en Ukraine conformément aux procédures légales", a écrit une de ses porte-paroles dans un communiqué.

L'accès au moteur de recherche du groupe russe, très populaire dans l'ex-URSS, ainsi qu'à ses nombreux services sur internet et mobiles (actualités, cartographie, taxis, etc.) est interdit sur le territoire ukrainien dans le cadre de sanctions controversées décrétées mi-mai par le président Petro Porochenko. Ces dernières visent notamment les réseaux sociaux russes VKontakte et Odnoklassniki qui comptent des millions d'utilisateurs en Ukraine.

Face à la levée de boucliers provoqué par ces décisions, Petro Porochenko a invoqué le besoin d'"immédiatement quitter les serveurs russes à des fins de sécurité".

Articles recommandés pour vous