Monde

Ukraine: appel à la CPI pour poursuivre Ianoukovitch, Klitschko candidat président

Viktor Ianoukovitch le 21 février 2014 à Kiev
25 févr. 2014 à 13:19 - mise à jour 25 févr. 2014 à 13:53Temps de lecture1 min
Par AFP

"Nous appelons la CPI à établir les coupables de ce crime contre l'humanité (...) et à lancer des poursuites contre Viktor Ianoukovitch et d'autres hauts responsables qui donnaient et exécutaient des ordres criminels", selon une résolution approuvée à une très large majorité au Parlement.

"Ces trois derniers mois les forces de l'ordre utilisaient la force, des moyens spéciaux et des armes contre les manifestants pacifiques sur ordre de hauts responsables à Kiev et dans d'autres villes d'Ukraine", selon ce texte.

"Plus de 100 citoyens ukrainiens et d'autres pays ont été tués, plus de 2.000 blessées dont 500 sont dans un état grave", a précisé la résolution, faisant le bilan de l'ensemble des violences dans le pays depuis trois mois.

Le bilan du ministère de la Santé a fait état de 82 morts à Kiev en trois jours la semaine dernière.

L'Ukraine est le théâtre d'une contestation sans précédent depuis le revirement pro-russe fin novembre du pouvoir au détriment d'un rapprochement avec l'Europe, qui s'est transformée en un rejet du régime du président ukrainien.

Le Parlement dénonce également "les tortures" contre les manifestants dont certains ont été "interpellés et mis à nu par -15°C ou l'utilisation de canons à eau contre les manifestants par -10°.

Les trois mois de la contestation ont été "marqués par des enlèvements de militants, leur transfert dans des endroits déserts pour tortures et meurtres, arrestations infondées d'un grand nombre de manifestants, leur passage à tabac et la destruction de leurs biens", soulignent les députés.

L'ancien boxeur, Vitali Klitschko, l'un des meneurs de l'opposition, candidat à la présidentielle

Par ailleurs, l'on a appris que l'ex-champion du monde de boxe et co-dirigeant de la contestation Vitali Klitschko a annoncé mardi qu'il serait candidat à la présidentielle anticipée en Ukraine du 25 mai.

"Je serai candidat à la présidentielle. Je suis convaincu qu'il faut changer complètement les principes et les règles du jeu en Ukraine, il faut rétablir la justice", a-t-il déclaré à des journalistes au parlement.

RTBF avec agences

Sur le même sujet

Ukraine: Kiev demande un mandat d'arrêt contre Ianoukovitch à Interpol

Monde

Iatseniouk: futur Premier ministre ukrainien face à une tâche herculéenne

Monde