Monde

Trump assistera au sommet de l'Otan à Londres, dans un contexte compliqué

Jens Stoltenberg, le secrétaire général de l'Otan et Donald Trump.
15 nov. 2019 à 14:28Temps de lecture1 min
Par J.B. avec Belga

Le président américain Donald Trump se rendra début décembre à Londres pour participer à la "réunion des dirigeants" – de l’Otan et il sera reçu par la reine Elizabeth II au Palais de Buckingham, a annoncé ce vendredi la Maison Blanche.

Les élections législatives en toile de fond

Trump se trouvera donc en Grande-Bretagne dans les derniers jours de la campagne des législatives du 12 décembre, cruciales sur la question du Brexit.


►►► Lire aussi : la "Brexit Fatigue" ou comment la déprime s’empare du Royaume-Uni


Rendez-vous au golf

Cette réunion des chefs d’État et de gouvernement des 29 pays alliés, organisée au Royaume-Uni les 3 et 4 décembre pour les 70 ans de L’alliance atlantique se tiendra dans un golf de luxe près de Londres. Elle se limitera à une seule session de travail à l’hôtel Grove, dans le Hertfordshire, au nord-ouest de Londres, après une soirée à Buckingham Palace (le palais de la reine Elizabeth II) le 3 décembre.

Otan vs Europe de la défense

Dernièrement, le président français, Emmanuel Macron avait déclaré que l’Otan était "en état de mort cérébrale", appelant à "clarifier maintenant quelles sont les finalités stratégiques de l’Otan" et "muscler" l’Europe de la défense. D’autant que la sortie de Royaume-Uni de l’Union européenne pourrait offrir une opportunité supplémentaire d’aller dans cette direction. En effet, le Royaume-Uni s’étant toujours farouchement opposé au projet d’une défense européenne, lui préférant l’alliance atlantique.