Tribunal Correctionnel de Mons: 4 ans avec sursis pour deux jeunes, auteurs d'actes de vandalisme à Tertre

La cité Gilmant à Tertre
23 déc. 2020 à 18:19Temps de lecture1 min
Par Belga

Deux jeunes, poursuivis devant le tribunal correctionnel de Mons pour de nombreux actes de vandalisme et des menaces contre les policiers dans la cité Gilmant à Tertre (Saint-Ghislain), ont écopé mercredi d'une peine de quatre ans de prison, assortie d'un sursis probatoire de quatre ans pour ce qui excède la détention préventive subie. 

Les deux jeunes ont été placés sous mandat d'arrêt en juin 2020 après une série d'actes de vandalisme perpétrés dans la cité Gilmant à Tertre. Ils ont notamment détruit des boites aux lettres, des vitres et même incendié un véhicule après un accident. Ils se filmaient en train de commettre des méfaits et s'en amusaient.

"Cette bande de jeunes empoisonne le climat dans cette cité avec un sentiment d'impunité. Ils sont allés crescendo", avait déclaré le Procureur du roi dans son réquisitoire.

Un septuagénaire accuse aussi l'un de deux de l'avoir agressé et des membres du personnel médical, venant travailler dans le quartier, disent avoir été intimidés par cette bande de jeunes dont étaient membres les deux détenus.

Les policiers, insultés à chaque intervention dans la cité, sont allés interpeller le père de l'un de des prévenus, en avril 2020, pour des amendes non payées. Le lendemain, le fils et ses copains boutaient le feu à un bâtiment appartenant à la société de logements de Saint-Ghislain.

 

Articles recommandés pour vous