Cyclisme

Tour de Suisse : Denz vainqueur à la photo-finish, Evenepoel perd encore du temps

Nico Denz a remporté la sixième étape du Tour de Suisse.
17 juin 2022 à 05:00 - mise à jour 17 juin 2022 à 14:59Temps de lecture2 min
Par Jâd El Nakadi

Nico Denz a remporté la sixième étape du Tour de Suisse au sommet de Moosalp au sprint dans un groupe de cinq. Clément Champoussin est deuxième à la photo-finish et José Herrada troisième. Les favoris se sont, eux, neutralisés même si Remco Evenepoel a encore perdu près d’une minute.

 

Après les nombreux cas de covid qui ont touché le peloton ces derniers jours, c’est un peloton délesté des équipes UAE Team Emirates, Alpecin-Fenix et Bahrain Victorious et de la Jumbo-Visma qui avait déjà quitté les routes suisses pour la même raison. Le leader du classement général Aleksandr Vlasov a, lui aussi, dû jeter l’éponge, son maillot revenant à Jakob Fuglsang.

Au programme de cette sixième étape, une arrivée au sommet à Moosalp (17,7km à 7.6%) après 177km de course. Onze hommes décident de prendre les devants avec notamment le Belge Brent Van Moer, l’Italien Fausto Masnada, l’Américain Quinn Simmons, l’Australien Michael Matthews et l’Espagnol José Herrada.

Le peloton laisse filer et l’écart grimpe rapidement. La victoire va se jouer entre les fuyards. Quatre hommes se détachent dans la montée finale : Masnada, Pacher, Denz et Simmons. Masnada accélère à 11km de l’arrivée et lâche Simmons alors que Pacher avait déjà dû décrocher. L’Italien se retrouve en duo avec Denz.

Derrière, Lutsenko sort du peloton, pointé à 5 minutes 30 à 9 km de l’arrivée. Le Kazak est tombé plus tôt dans ce tour de Suisse et est très loin au général. Il pointe à la 32e place à plus de 10 minutes de Fuglsang.

Simmons et Pacher ont complètement explosé et on retrouve Champoussin et Herrada en contre des deux leaders et le duo va rentrer sur Masnada et Denz à 4km de l’arrivée.

Le peloton à, lui, largement augmenté le rythme sous l’impulsion de la formation Israel. Moment choisi par Maximilian Schachmann pour accélérer. Fuglsang saute directement dans la roue et le duo prend quelques mètres d’avance sur le reste du groupe, tiré par les Ineos qui recolle sous l’impulsion de Martinez.

A 3km, Masnada accélère à nouveau et si Champoussin et Denz parviennent à rester dans la roue, José Herrada ne parvient pas à s’accrocher directement mais l’Espagnol revient au train après un léger ralentissement du trio.

Dans le peloton, Lutsenko est repris à 3km de l’arrivée alors que Grosschartner accélère mais est directement contrôlé par Martinez.

Le quatuor de tête ne parvient pas à se départager et va se jouer la victoire d’étape dans un sprint au sommet… à cinq puisqu’à force de se regarder, ils laissent rentrer Quinn Simmons qui lance le sprint de loin mais c’est l’Allemand Nico Denz qui le déborde et s’impose sur la ligne devant Clément Champoussin à la photo-finish. José Herrada finit troisième.

Dans le groupe des favoris, c’est Gerraint Thomas qui franchit la ligne en premier à plus de 2 minutes du vainqueur mais aucun gros écart n’est à signaler même si Remco Evenepoel a encore perdu du temps et concède près d’une minute à Fuglsang.

Loading...

Articles recommandés pour vous