Tour de France

Tour de France : Van Avermaet reste réaliste, "je serais surpris si je gagnais ce weekend"

Greg Van Avermaet est réaliste et ne pense pas pouvoir s'imposer en début de Tour de France.
25 juin 2021 à 17:31Temps de lecture1 min
Par Belga

Pour Greg Van Avermaet (AG2R-Citroën), les chances de fêter une victoire ce weekend pour le départ du Tour de France sont minimes. "Je veux gagner en confiance et être compétitif dans le final des deux premières étapes, mais je serais surpris si je gagnais", a-t-il déclaré vendredi en conférence de presse.

Le départ du Tour de France s'annonce comme une lutte acharnée pour la première victoire et le maillot jaune. Sonny Colbrelli, Mathieu van der Poel, Wout van Aert et Julian Alaphilippe sont les noms les plus souvent cités parmi les favoris. "Cette étape d'ouverture n'est pas une étape où l'on peut anticiper", prédit Greg Van Avermaet. "Tout le monde a la condition pour y aller, tout le monde pense encore qu'il peut gagner le Tour ou une étape (rires). Il y a peu d'options pour essayer quelque chose. Il y aura quelques coureurs français qui essaieront d'obtenir le maillot à pois, mais la course sera contrôlée et ça ne se débloquera que dans la montée finale. Il n'y a aucun intérêt à se séparer avant ça. Ce sera un beau final, non seulement pour les puncheurs, mais aussi pour les coureurs qui visent le classement général."

Cependant, le champion olympique ne pense pas avoir beaucoup de chances de s'octroyer la victoire. "Cela me surprendrait si je gagnais une des deux premières étapes" explique-t-il. "Je veux tout d'abord gagner en confiance, être présent dans le final et atteindre mon meilleur niveau. Bien sûr, si une opportunité se présente, je ne la laisserai pas passer mais je reste réaliste. Je veux absolument essayer quelque chose la première semaine, obtenir de bons résultats. Une fois que l'on aura passé les Alpes, d'autres opportunités se présenteront", analyse-t-il. 

Le maillot jaune est donc très loin d'être un objectif. "Les autres années, j'aurai dit oui, mais maintenant, cela ne me semble pas faisable" poursuit-il. "Ce sera très difficile cette année. Je veux rester dans le peloton après le weekend de départ, mais je ne pense pas que je vais gagner. Les autres années, je savais que je pouvais décrocher une troisième ou une quatrième place lors de la première étape. Mais maintenant, les chances me semblent minces. Il ne faut jamais dire jamais, mais je reste assez réaliste".