Tour de France

Tour de France : Patrick Konrad remporte la 16e étape à Saint-Gaudens

16e étape : Pas de la Case > Saint-Gaudens : Victoire de Patrick Konrad

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

13 juil. 2021 à 15:33 - mise à jour 13 juil. 2021 à 15:35Temps de lecture3 min
Par Giovanni Zidda

37 kilomètres en solo dans les Pyrénées : Patrick Konrad n’aura pas volé sa victoire mardi sur la 16e étape du Tour de France 2021 entre le Pas de la Case et Saint-Gaudens (169 km). Le champion d’Autriche décroche ainsi la plus belle victoire de sa carrière, lui qui n’avait jamais gagné hors des frontières de son pays.

Alors que le peloton a laissé faire et a terminé l’étape à plus de 13 minutes, ce sont une nouvelle fois les membres de l’échappée qui ont été récompensés sur ce parcours taillé pour les baroudeurs avec un menu qui présentait le Col de Port (11,4km à 5,5%), le Col de la Core (13km à 6,6%), le Col de Portet-d’Aspet (5,4km à 6,7%) et la Côte d’Aspret-Sarrat (900m à 6,3%).


►►►  Tour de France : le classement de l'étape, le général et les classements annexes
►►► Retrouvez tous les médias (vidéos, sons, articles) du Tour de France 2011 dans notre carte interactive spéciale
►►► 
Notre page spéciale Tour de France


Plus audacieux et plus fort que ses compagnons d’échappée, Konrad a fait la différence dans les Portet-d’Aspet avant de résister en solitaire face à 9 coureurs lancés à sa poursuite. Double top 10 sur le Giro, le coureur de Bora-Hansgrohe a finalement devancé les 'sprinteurs' Sonny Colbrelli et Michael Matthews. Mention honorable pour l’équipe Intermarché Wanty-Gobert qui place Jan Bakelants (8e) et Lorenzo Rota (10e) dans le Top 10. Le Français David Gaudu fait quant à lui une bonne opération au général en récupérant plus de 14 minutes pour se replacer de la 14e à la 11e place du classement.

"Au repos" ce mardi, les hommes du général en ont gardé sous le coude pour l’étape de mercredi entre Muret et Saint-Lary-Soulan (179 km). Au programme, trois ascensions terribles : le Col de Pereysourde (13,3 km à 6,9%), le Col de Val Louron-Azet (6,8% à 7,9%) et le Col du Portet vers Saint-Lary-Soulan (16,4 km à 8,6%) rassemblés dans les 70 derniers kilomètres.

Asgreen courageux dans le froid, coup de chaud pour le peloton en fin d'étape

UAE Emirates
UAE Emirates Belga

Le Col du Port avec un sommet placé à 116 km de l’arrivée aura été le seul Col du jour où l’on aura eu de la bagarre dans le peloton. C’est Casper Asgreen – très courageux lors des 50 premiers kilomètres de course marqués par le froid – qui l’a abordé en tête en solitaire. Il a entre-temps été rejoint par Michal Kwiatkowski et Mattia Cattaneo pour basculer en tête au sommet. Derrière eux, les attaques se sont multipliées et écrémé considérablement le peloton.

Pourtant, on assistait à un premier regroupement dans la vallée. Isolé et privé de plusieurs équipiers qui étaient retardés, Tadej Pogacar a bénéficié de la clémence des ses adversaires qui ont préféré lever le pied dans le replat avant le Col de Core.

Trois coureurs en ont alors profité pour passer à l’attaque. Le Belge Jan Bakelants, le Danois Christopher Juul-Jensen et le Français Fabien Doubey. Derrière eux, 11 coureurs sont partis en contre avec notamment Michael Matthews, Sonny Colbrelli, David Gaudu, Lorenzo Rota ou encore Patrick Konrad.

Ce dernier s’est activé dans le Col de la Core en larguant ses compagnons de route pour revenir sur le groupe de tête. Plus fort que ses compères dans le Portet-D’Aspet, l’Autrichien a fait sauter Doubey et Bakelants à 4 kilomètres du sommet, soit à 37 km de la ligne.

Derrière lui, les meilleurs grimpeurs s’appelaient David Gaudu… et Sonny Colbrelli. Les deux hommes ont basculé à une quarantaine de secondes mais n’ont pas pu s’accorder dans les kilomètres suivants pour revenir sur Konrad. Ravalés par un groupe de 7 dans lequel figurait également Bakelants, ils ont vu la victoire s’envoler au profit de Konrad, finalement intouchable sur cette 16e étape.

Très calme pendant la majorité de la journée, le peloton s'est inexplicablement scindé dans la Côte d’Aspret-Sarrat (900m à 6,3%) sous l'impulsion de l'équipe Cofidis. Une accélération à laquelle Wout van Aert a répondu en étirant le groupe d'une quinzaine de coureurs dans les 7 derniers kilomètres. Des efforts qui ont fait mal aux jambes mais qui n'auront finalement pas conduit vers des écarts entre les hommes du général.

Loading...
Patrick Konrad
Patrick Konrad

Articles recommandés pour vous