Icône représentant un article audio.

Cyclisme

Tour de France 2022 : "Faut pas attendre la dernière ascension, pour retourner le maillot jaune", selon Frédéric Amorison

On connait nos Classiques

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

"On connait nos Classiques" et même le Tour de France ! Chaque soir le débriefing de l’étape en direct avec "Complètement Tour", dès 18H sur VivaCité. Disponible ensuite via le Podcast "On connait nos Classiques". 
Ce mercredi, première étape de haute montagne dans les Alpes, qu'attendre des principaux rivaux du maillot jaune, Tadej Pogacar ?

Les avis de notre consultant Frédéric Amorison, dans le rôle du "Directeur Sportif Complètement Tour", avec Samuel Grulois et David Houdret. Comme à chaque fois, analyse complète à écouter et à découvrir dans le podcast.

Parcours de la onzième étape du Tour 2022, longue de 151,7 km reliant Albertville au Col du Granon Serre Chevalier
Parcours de la onzième étape du Tour 2022, longue de 151,7 km reliant Albertville au Col du Granon Serre Chevalier TDF

Ce mercredi, étape courte de 151km reliant Albvertville au Col du Granon Serre Chevalier. Pour notre directeur sportif "Complètement Tour", Frédéric Amorison, on entre dans le vif du sujet. "On est sur la première étape de haute montagne, avec une accumulation de cols première catégorie et hors catégorie." Pour lui, c'est le moment pour les équipes comme Jumbo-Visma et Ineos d'attaquer le team UAE. "Il faut espérer dès le col du Télégraphe, à 60 kilomètres de l'arrivée, voire pourquoi pas une coalition entre les Jumbo et les Ineos. On pense à des Roglic, à des Yates pour partir à l'offensive. Avec comme but peut-être d'aller gagner l'étape ou de faire une prise de maillot jaune et de réduire la formation autour de Pogacar." Il termine en disant, "si à chaque fois, on attend une dernière ascension, Pogacar, n'aura pas besoin d'équipe , il pourra finalement le faire homme contre homme et ils n'auront pas de possibilité de retourner le maillot jaune.


Pour notre journaliste, Samuel Grulois, "une étape courte mais très difficile à gérer. Mardi, des coureurs ont été très vite dans le dur malgré la journée de repos de lundi. En plus, le spectre du Covid plane toujours. Certains coureurs lâchés, étaient peut-être malades. On pourrait encore assister à de mauvaises surprises dans les prochains jours." Frédéric Amorison conclut, "c'est une étape pour les supers grimpeurs, il pourrait y avoir un grimpeur comme Thibaut Pinot, qui est loin au général qui prenne l'échappée du matin, qui aille au bout et qui joue la victoire d'étape."

Abonnez-vous à notre podcast "On connait nos Classiques"!

Pour ne rater aucun épisode, abonnez-vous au podcast. Ecoutez, REECOUTEZ. Partout, TOUT LE TEMPS

  • sur la plate-forme Auvio, cliquez sur le lien ci-dessous.
  • Sur Apple Podcasts (si vous possédez un appareil Apple ou un PC) ou sur Pocket Casts (si vous possédez un appareil Android ou Apple) cliquez sur les boutons ci-dessous. Vous pourrez vous abonner et recevoir (si vous le désirez) une notification à l’arrivée de chaque nouveau contenu.
  • Sur les autres applications de podcast, cliquez sur le bouton Abonnez-vous via Flux RSS, copiez le lien qui apparaît et collez-le dans votre application podcast.
Loading...

Articles recommandés pour vous