Cyclisme

Tour de Belgique : Quinten Hermans s’impose au sommet du Mur de Durbuy, Mauro Schmid nouveau leader

Tour de Belgique : Quinten Hermans s’impose au sommet du Mur de Durbuy, Mauro Schmid nouveau leader

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

17 juin 2022 à 23:00 - mise à jour 18 juin 2022 à 15:23Temps de lecture2 min
Par Jérôme Jordens

Quinten Hermans s’est imposé au sommet du Mur de Durbuy devant Mauro Schmid et Tim Wellens. Le coureur Intermarché – Wanty Gobert avait lancé les hostilités à plus de 80km de l’arrivée et s’est montré le plus fort dans la montée finale.

 

Les hostilités sont lancées de loin par Quinten Hermans qui attaque à 83km de l’arrivée. Le coureur Intermarché – Wanty Gobert est rejoint quelques kilomètres plus loin par Mauro Schmidt, Rasmus Tiller, Victor Campenaerts, Tim Wellens et Lorenzo Rota qui ont profité d’une bosse pour tenter leur chance. Le groupe est ensuite revenu sur l’échappée matinale où on retrouve notamment Dries De Bondt.

Derrière, le leader du général, Mads Pedersen fait travailler son équipe mais se retrouve progressivement isolé notamment suite au travail d’Alpecin-Fenix avec Riesebeek et Philipsen. Le Danois doit ensuite travailler lui-même après avoir perdu tous ses équipiers et si l’écart est tombé à une quarantaine de secondes à 25km de l’arrivée, il remonte ensuite, notamment suite au gros travail de Campenaerts devant.

Le groupe de tête ne se compose plus que de six coureurs : Tim Wellens, Victor Campenaerts, Quinten Hermans, Lorenzo Rota, Mauro Schmid et Dries De Bondt.

A l’approche du golden km placé à 11km de l’arrivée, les hommes de tête comptent 1 minute 45 d’avance sur ce qu’il reste du peloton, emmené par l’équipe Uno-X. Lors de ce golden km, Quiten Hermans passe en tête des trois sprints et prend 9 secondes de bonifications, Tim Wellens 5, Mauro Schmid 3 et Lorenzo Rota 1. Des secondes qui pourraient compter pour le classement général.

A 4km de l’arrivée, Dries De Bondt tente sa chance et prend quelques mètres d’avance. Campenaerts tente de faire la jonction mais n’a plus les jambes. C’est finalement Rota qui réussit à ramener le groupe sur l’ancien champion de Belgique.

A un plus d’un kilomètre, Dries De bondt tente à nouveau sa chance mais est une nouvelle fois repris. La victoire va se jouer dans le mur final. Campenaerts et De Bondt sont lâchés suite à l’accélération de Rota. Hermans est le plus costaud et s’impose devant Mauro Schmid et Tim Wellens qui doit concéder 4 petites secondes.

Mads Pedersen s’est battu jusqu’au bout et franchi la ligne en 9e position avec 2 minutes 27 de retard sur le vainqueur du jour. Il doit donc céder sa tunique de leader à Mauro Schmid qui au jeu des petites bonifications prend le maillot bleu, dans le même temps que Tim Wellens.

Articles recommandés pour vous