Monde

Toi, mon ami le pélican, emporte-moi mais dis-moi quand

Pelicans au mexique

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

07 févr. 2022 à 11:05Temps de lecture1 min
Par Esmeralda Labye

Chantal Goya le chantait très bien : " De tous les oiseaux de la terre qui volent au-dessus de la mer
il y en a un que je préfère. Il vole comme les avions, mange pour pêcher les poissons. Se pose comme un papillon.
Près des rivages ensoleillés, devant les plages abandonnées. Il vient chercher le déjeuner, qu’il rapporte à ses petits enfants qui attendent bien sagement leur petit papa pélican."

 

APTN

On savait déjà que les célèbres papillons monarques étaient amoureux du Mexique et de son climat. Chaque année pour échapper au froid mordant du nord, une autre espèce vient aussi se réchauffer les pattes dans les eaux bleu turquoise de ce pays d’Amérique latine : les pélicans blancs.

Les pélicanos borregones, comme on les appelle en espagnol, volent du Canada et des États-Unis vers les rives du lac Chapala dans l’État occidental de Michoacan, sur la côte Pacifique, à peu près au centre du pays.

Des milliers de pélicans, qui peuvent mesurer 1,75 mètre de long et avoir une envergure de 3 mètres, arrivent en novembre et restent jusqu’au printemps.

La ville de Petatan les accueille avec beaucoup d’enthousiasme et de poissons !

APTN

La communauté compte environ 900 personnes essentiellement des pêcheurs qui conservent une partie de leurs prises pour nourrir les oiseaux, car le lac ne fournit plus autant de poissons qu’auparavant.

Ismael Ortiz fait partie de ces pêcheurs nourriciers. "Je suis pêcheur mais j’ai aussi un bateau pour le tourisme. Les pélicans amènent des touristes à Petatan depuis plusieurs années maintenant. Les gens qui viennent voir les pélicans petits et grands s’amusent à nourrir les oiseaux. Ils sont maintenant très sympathiques, nous partageons la nourriture avec eux parce qu’il n’y en a pas beaucoup pour eux là-bas au lac."

 

APTN

Pendant le séjour des pélicans, Petatan bénéficie d’un regain de tourisme. Les visiteurs affluent dans les restaurants et louent des promenades en bateau sur le lac Chapala pour voir les oiseaux de près, comme Juan Cervantès.

"Ça a l’air sympa. C’est vraiment impressionnant de voir tous ces pélicans ensemble. C’est très joli mais ils devraient investir davantage dans l’endroit pour le rendre plus attrayant."

APTN

Articles recommandés pour vous