Belgique

Titres-services: 90.000 emplois, dont 30.000 pour Federgon

RTBF

C'est au début du mois de janvier 2004 que le nouveau système fédéral des titres-services a démarré.

Après 5 ans d'existence, les entreprises de Federgon représentent près de 40% du marché des titres-services. Elles emploient actuellement 30.000 travailleurs auprès de 140.000 clients, constate la Fédération qui souligne que l'objectif initial des titres-services, à savoir la création de 25.000 emplois, a été très largement dépassé puisqu'en 2008, on estime que 90.000 personnes ont travaillé dans le secteur.

La mesure a ainsi permis à de nombreux demandeurs d'emploi, principalement des femmes peu qualifiées, de trouver ou retrouver un emploi, précise la Fédération.

Depuis 5 ans, 180 millions de titres-services ont été achetés par les clients. Aujourd'hui, plus de 2.000 entreprises sont agréées pour travailler avec des titres-services et plus de 750.000 particuliers sont inscrits auprès de Sodexho pour commander des titres-services. En moyenne, 5,3 millions d'heures ont été prestées chaque mois via ce système en 2008.

Federgon souligne par ailleurs que de nombreuses avancées sociales ont été faites ces dernières années dans la principale commission paritaire du secteur (CP 322.01) au sein de laquelle ont été acquis la prime de fin d'année, le remboursement des frais de déplacement et la formation des travailleurs notamment. Les partenaires sociaux y ont également conclu récemment un accord important sur l'amélioration de la qualité des contrats de travail. Cet accord unanime a été repris par la ministre de l'Emploi, Joëlle Milquet, qui s'est engagée à traduire cet accord en modifications réglementaires, indique encore Federgon.

Pour l'avenir, la Fédération estime que certaines évolutions, comme le vieillissement de la population ou la demande croissante pour une meilleure combinaison entre vie privée et vie professionnelle, entraîneront sans aucun doute une demande encore plus forte pour les services à la personne.

"Les titres-services, qui symbolisent aujourd'hui ces services à la personne, constituent ainsi une réponse importante aux besoins des particuliers. Ils permettront surtout de créer de nombreux emplois supplémentaires pour des personnes souvent peu qualifiées", affirme encore Federgon qui plaide pour la continuité du système en pérennisant le financement structurel du secteur comme le gouvernement s'y est engagé.

Federgon plaide également pour un élargissement des activités autorisées, notamment au petit bricolage, aux petits travaux de réparation, à la garde d'enfants et souhaite que les employeurs puissent offrir des titres-services à leurs travailleurs comme c'est le cas pour les chèques-repas.

 

(M.S. avec Belga)