Basket NBA

Thomas en mode show avec 52 points, triple double pour Harden, les Warriors dominent les Mavericks

Boston Celtics v New York Knicks
31 déc. 2016 à 11:28Temps de lecture2 min
Par Belga News

Du haut de ses 175 cm, le meneur de Boston Isaiah Thomas est entré de façon spectaculaire dans la prestigieuse histoire des Celtics en assommant Miami 117-114 (mi-temps: 52-48) avec 52 points, vendredi soir devant 18.624 spectateurs au TD Garden.

A 27 ans, Thomas a ainsi rejoint le légendaire Larry Bird, le dernier joueur de la franchise la plus titrée de l'histoire de la NBA à avoir marqué plus de 50 points en saison régulière.

Trente-et-un ans après Bird, Thomas a réussi un festival avec neuf paniers à trois points et une quatrième période folle où il a marqué 29 points, du jamais-vu pour un joueur portant le célèbre maillot vert des Celtics.

"Lors du quatrième quart-temps, j'avais l'impression que j'étais seul sur le terrain et que j'étais à l'entraînement, tous mes tirs rentraient, c'était vraiment spécial", a expliqué celui qui est surnommé "Little Big Man".

"On était en difficultés et il nous a conduit à la victoire", a admiré son entraîneur Brad Stevens.

Battu de justesse la veille par le champion en titre Cleveland (124-118), Boston a décroché sa vingtième victoire de la saison et consolidé sa 3e place au classement de la conférence Est.

James Harden aussi est en verve. La star de Houston a écoeuré les Clippers, 140-116 (74-57) avec son septième "triple double" de la saison (30 points, 13 rebonds et 10 passes décisives).

Ses Rockets sont désormais installés à la 3e place de la conférence Ouest (25 v-9 d), derrière Golden State (29 v-5 d) et San Antonio (27 v-6 d), et ont pris un net ascendant sur les Clippers, qui, privés de Blake Griffin, blessé à un genou, et de Chis Paul, ménagé, ont concédé leur sixième défaite de suite (4e, 22 v-13 d).

"Depuis que je suis à Houston, c'est sans conteste notre meilleure équipe, il y a une grande solidarité et beaucoup de plaisir à jouer ensemble", a insisté "The Beard".

Les deux cadors de la conférence Ouest, Golden State et San Antonio, se sont imposés à domicile, respectivement face à Dallas 108-99 (59-48) et Portland, 110-94 (47-52).

Les Warriors ont nettement dominé les Mavericks grâce à l'inévitable "Big Three", Klay Thompson (29 pts), Kevin Durant (19 points, 11 rebonds, 10 passes, son premier "triple double" sous le maillot de Golden State) et Stephen Curry (14 pts), opposé à son frère cadet, Seth.

La victoire de San Antonio a été plus laborieuse, puisque Portland, pourtant privé de Damian Lillard, a mené jusqu'en 3e période, avant que Jonathon Simmons (19 pts), Danny Green (18 pts) et Tony Parker (18 pts) ne fassent la différence en l'absence de Kawhi Leonard, malade.

Les New York Knicks ont fait les frais du réveil de La Nouvelle Orléans qui, après un début de saison catastrophique, a enchaîné une quatrième d'affilée, 104-92 (55-51) grâce aux 23 points et 18 rebonds d'Anthony Davis.

Les Knicks continuent de reculer au classement de la conférence Est (7e, 16 v-16 d) avec cette troisième défaite consécutive, la sixième lors de leurs huit dernières sorties.

Autre équipe de renom en difficultés, les Chicago Bulls (8e, 16 v-17 d). Ils ont subi la loi d'Indiana, 111-101 (62-50) et de Paul George (32 pts) et relancé les discussions sur l'avenir de leur entraîneur Fred Hoiberg.

Enfin, Philadelphie a décroché une rare victoire à l'extérieur, à Denver, 122-124 (60-60) grâce aux 23 points du Camerounais Joël Embiid.

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous