Icône représentant un article video.

Emission La Tribune

Thomas Chatelle : "Mbappé a peut-être choisi l’argent mais il n’a pas choisi la facilité"

Ce lundi soir, le plateau de la Tribune est revenu sur le dossier le plus chaud de la semaine : la prolongation de Kylian Mbappé au Paris Saint-Germain jusqu'en 2025.

"On est entré dans une nouvelle ère. Il a ringardisé Messi et Neymar la saison dernière. Mbappé a peut-être choisi l’argent mais il n’a pas choisi la facilité. Gagner la Ligue des champions avec le PSG, c’est peut-être le plus gros défi de l’histoire du football moderne", a expliqué notre consultant Thomas Chatelle.

De son côté, Marc Delire se demande où est passé le fair-play financier : "C’est le plus fort. Il va être à très court terme le meilleur joueur du monde. Et aujourd’hui, c’est le mec le plus intelligent. Il est fabuleux. Mais d’où vient l’argent de sa prolongation ? C’est lamentable. Je rejoins le président de la Liga Javier Tebas qui avait déclaré que cette prolongation était une insulte au football. Le fair-play financier a-t-il disparu ?"

"Si le Real avait obtenu Mbappé, aurait-il pu également respecter le fair-play financier ?", a rétorqué Chatelle.

Ces derniers jours, la presse a annoncé que l’attaquant français allait toucher un salaire de 100 millions d’euros par an avec un "petit" bonus à la signature de 300 millions d’euros. Des montants indécents ? "Oui mais c’est parce qu’à l’heure actuelle, tout est rendu public. À l’époque, Maradona était le meilleur joueur du monde et son salaire n’a jamais été dévoilé. C’est vrai que par rapport à certaines personnes qui font beaucoup plus pour la vie, c’est écœurant. Mais à partir du moment où on lui offre cette somme, lui serait bête de refuser. C’est le meilleur joueur du monde, il doit être payé en tant que tel", a estimé Philippe Albert.

Articles recommandés pour vous