Thierry et Martine, et si… on vivait dans une roulotte hippomobile ?

Thierry Hoyois et Martine Brismez ont récemment décidé de se défaire du superflu pour se reconnecter à la nature et à l’humain grâce à leur projet 4 roues 12 pieds. Bientôt, ce couple de retraités, accompagné de leur deux chevaux, vivra dans une roulotte hippomobile. Ensemble, ils iront à la rencontre de personnes en transition écologique et relateront leurs témoignages.

Thierry et Martine forment un merveilleux couple recomposé. Tous deux grands-parents, ils sont aujourd’hui installés dans la commune de Jurbise dans une maison familiale à l’orée d’un bois. Amoureux de la nature, ils ont toujours été nourris par ce qu’elle avait à offrir. "Je me recharge dans les bois ou à la campagne. Avec l’odeur des herbes, du jonc. C’est quelque chose qui m’a toujours nourrie. Et je vois qu’actuellement, il y a beaucoup de difficultés. Que l’environnement est vraiment en grand danger", avance Martine. Leur prise de conscience écologique remonte à plus de 20 ans déjà. Pas à pas, ils ont œuvré pour un monde plus juste et plus durable. "Sans être forcément activistes, car on se sent plus à l’aise dans le concret, les initiatives positives que dans la confrontation politique", poursuit Thierry.

Réseau Transition

Il y a plusieurs années, le couple a rejoint le réseau Transition, un mouvement né en Grande-Bretagne dans la petite ville de Totnes à l’initiative de Rob Hopkins. Aujourd’hui, ce mouvement est porté par des milliers de citoyens, aux quatre coins du globe, qui se rassemblent pour imaginer et construire le monde de demain. Inspiré par ce mouvement, la Belgique a cette particularité d’avoir créé l’ASBL Réseau Transition, une plateforme rassemblant plus de 150 initiatives citoyennes. "Ce sont des magasins participatifs, des repair cafés, des potagers collectifs, des formations, des réseaux d’échanges locaux, etc.", précise Thierry.

Thierry et Martine étaient parmi les premiers à rejoindre le réseau Transition dans leur commune. Accompagnés d’une troisième personne, ils ont créé la Transition intérieure. Des cercles de rencontre pour aider les gens à retrouver du sens et de l’énergie pour (continuer à) participer activement à la transition et à se libérer de l’éco-anxiété. "Chacun vient déposer ses émotions, obtenir le soutien du groupe par le fait de ne pas se sentir isolé dans ses ressentis", précise Martine. Gandhi disait "Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde." C’est ça la Transition intérieure. Changer son regard sur notre mode de vie et y remettre du sens, de l’entraide.

Réseau Transition

« Qu’avez-vous fait pour notre planète ? »

Suite aux nombreux échanges, grâce au réseau Transition, émerge l’idée qu’ils devaient "radicalement" changer leur mode de vie. Se tourner vers la simplicité. Cesser d’hyper-consommer et tendre vers la sobriété. Mais la question principale qui les a mené au projet 4 roues 12 pieds est : "Qu’allons-nous répondre à nos petits-enfants quand ils nous diront : "Qu’avez-vous fait pour nous, pour la planète ?", affirme Martine. À ce moment précis, tout prend sens. Thierry et Martine devaient aller plus loin dans leurs démarches et passer du PPPP, le Plus Petit Pas Possible au PGPP, le Premier Grand Pas Possible pour une monde plus juste et durable. "On s’est dit qu’il fallait arrêter de rigoler. On parle d’effondrement. D’un avenir plus qu’incertain. On voulait poser un acte fort. 4 roues 12 pieds est notre Premier Gros Pas Possible", explique Thierry.

4 roues 12 pieds

4 roues 12 pieds

Un matin, autour d’un petit-déjeuner, Thierry et Martine s’interrogent sur le sens qu’ils veulent donner au reste de leur existence. "Et si nous habitions dans moins de mètres carrés ? Et si nous construisions une roulotte ? Mais alors, comme tu adores les chevaux Martine, pourquoi pas une roulotte hippomobile ? Et si nous lâchions notre maison et notre village qui va bientôt s’effondrer sous le poids du béton, ses bagnoles, ses supermarchés ? Et si nous devenions nomades ? Et pour joindre l’utile à l’agréable, pourquoi ne pas aller à la rencontre d’initiatives citoyennes positives et relater leurs histoires en podcasts ? Et si, nous-mêmes, nous devenions une initiative de Transition ? Car ce que nous mettons en place peut inspirer d’autres personnes,…" En 15 minutes, la décision était prise. Avec une facilité et une simplicité extraordinaire, car elle faisait sens, pour tous les deux.

Dans quelques mois, Thierry et Martine se lanceront donc dans cette belle aventure. Ils vivront dans 7,3 mètres carré, avec deux juments pour compagnons de route et Julos Beaucarne comme guide musical. Lentement, ils voyageront d’initiatives en initiatives à la rencontre des acteurs belges du monde de demain. "Notre vie en roulotte sera d’abord rythmée par les chevaux. C’est la chose la plus importante. Ce n’est pas un outil. Ce sont des partenaires d’aventure", précise Thierry. "On se déplacera trois ou quatre fois par semaine d’une dizaine de kilomètres. On verra bien qui peut nous accueillir et veut témoigner, échanger, rigoler", ajoute Martine. Durant l’hiver, ils se sédentariseront sur un terrain agricole qu’ils ont acheté.

Thierry et Martine partageront leurs aventures et rencontres sur leur site internet, de la façon la plus sobre et la moins énergivore possible. "Notre fournisseur d’hébergement web est le même que celui d’Auvio, qui est assez reconnu pour son côté écoresponsable. Je privilégierai le podcast à la vidéo car il est plus léger", avance Thierry.

Juste un au revoir

Avant de partir, il faut évidemment se débarrasser de tout un tas de possessions. "Nous nous délestons de la plupart de nos biens, notre maison, son contenu. Ce désencombrement matériel allège notre vie dans tous les sens du terme. Il se passe aussi dans l’esprit. On est moins embarrassé. Finalement plus libre d’être nous-mêmes", dit Martine. Pour cela, le couple distribue pas mal de choses dans son entourage, participe aux brocantes, mais a également créé une boutique en ligne qui permet à tout un chacun de financer leur projet.  

Côté chevaux, Thierry et Martine ont trouvé leurs deux juments, ont suivi des formations en attelage et continuent à créer du lien avec elles. Côté roulotte, elle est en cours de construction. Le châssis arrive dans le courant du mois de mai. Il sera entreposé dans un atelier suffisamment grand pour pouvoir construire la roulotte en chantier participatif. "On veut favoriser des matériaux nobles pour la construction. Éviter le tout plastique !", ajoute Thierry.

Le couple aimerait s’élancer la première semaine des vacances de Pâques 2023. "C’est une date où mon petit-fils pourra nous accompagner. C’est une façon pour lui de participer à notre projet. De se rendre compte aussi que la Belgique est un petit pays et qu’en peu de temps, on peut être partout. Ce n’est pas un abandon. Juste un au revoir", poursuit Martine.

Même s’ils peuvent, par moments, ressentir certaines craintes par rapport à cette nouvelle vie, tous deux en sont rapidement libérés. "Ces peurs ne durent qu’un instant. Je me rends compte qu’elles n’ont pas de substance et qu’elles fondent naturellement. Le projet est plus important, car il fait sens et correspond à notre façon de vivre en harmonie avec la nature. C’est alors la joie et l’impatience qui prennent le dessus", rassure Martine. Car oui, c’est avant tout un projet rempli de joie et de positivité.

Et si… ça ne vous convient pas ?

Une chose est certaine, quoi qu’il arrive, il n’y aura pas de retour en arrière. Il n’y aura plus de maison quatre façades, remplie d’objets encombrants. Il y aura toujours cette connexion à la nature et cette volonté de sobriété. "Mais, si la vie de nomades ne nous convient vraiment pas, on peut toujours installer, définitivement, notre roulotte et les chevaux sur notre terrain agricole", explique Thierry.

Au-delà du projet de couple, Martine estime que c’est également un projet porteur pour l’être humain. "Il y a beaucoup de personnes, que l’on ne connaît pas forcément, qui réagissent et nous soutiennent. On se sent terriblement entouré et au moindre besoin, l’aide arrive naturellement. Ça montre une belle facette de la nature humaine. Et puis, le fait de voir un couple, quel que soit l’âge, se mettre en mouvement, ça inspire les gens."

4 roues 12 pieds

Ensemble pour la planète, des contenus pour comprendre et agir à retrouver sur RTBF. be et RTBF AUVIO !

Articles recommandés pour vous