Teva mis à l'amende pour corruption en Russie, Ukraine et Mexique

L'usine Teva de Sens, au sud de Paris, le 10 juin 2013
22 déc. 2016 à 16:59Temps de lecture1 min
Par AFP

Le numéro un mondial des médicaments génériques, le groupe israélien Teva, va payer 519 millions de dollars de pénalités pour des faits de corruption en Russie, Ukraine et au Mexique, ont annoncé jeudi les autorités américaines.

Dans ces trois pays, Teva aurait versé des pots-de-vin afin "d'accroître ses parts de marché" et obtenir des autorisations de commercialisation de ses médicaments, lui permettant d'engranger 214 millions de dollars de bénéfices "illicites", affirment le ministère de la Justice (DoJ) et le gendarme de la Bourse.