Monde

Tensions entre Pékin et Washington en prévision d'une visite de Nancy Pelosi à Taïwan

Sur cette photo d’archive prise le 14 juillet 2022, la présidente de la Chambre des représentants des États-Unis, Nancy Pelosi, démocrate de Californie, s’exprime lors de son point de presse hebdomadaire au Capitole à Washington.
27 juil. 2022 à 09:19 - mise à jour 27 juil. 2022 à 10:20Temps de lecture1 min
Par Belga édité par R.V.

La Chine a averti mercredi que les Etats-Unis porteront la responsabilité d’une visite potentielle à Taïwan de la cheffe des députés américains Nancy Pelosi et devront en assumer "toutes les conséquences". Ces propos interviennent avant un appel téléphonique prévu ces prochains jours entre le président chinois Xi Jinping et son homologue américain Joe Biden.

Les sujets de friction entre Pékin et Washington se sont multipliés ces dernières années: mer de Chine méridionale, influence croissante de la Chine en Asie-Pacifique, guerre en Ukraine ou encore Taïwan. Pékin s’oppose à tout contact officiel entre Taïwan et d’autres pays, estimant que ce territoire insulaire de 24 millions d’habitants est une de ses provinces historiques, même si elle ne la contrôle pas. 

Nancy Pelosi, cheffe de la Chambre des représentants et à ce titre l'un des plus hauts personnages de l'Etat américain, envisage malgré tout de se rendre à Taïwan le mois prochain, selon des informations de presse. Mme Pelosi n'a pas confirmé si elle effectuerait bien ce voyage, mais elle a dit penser qu'il était "important pour nous d'afficher un soutien à Taïwan".
 

Une opposition ferme

Pékin a fait part mercredi de sa "ferme opposition" à cet éventuel déplacement, qui ne fait pas l’unanimité au sein même du gouvernement américain. "Si les Etats-Unis s'obstinent à défier la ligne rouge de la Chine" avec cette visite à Taïwan, ils "feront face à de fermes mesures en réaction et devront en assumer toutes les conséquences", a averti un porte-parole de la diplomatie chinoise, Zhao Lijian.

Voyant dans cet activisme américain une atteinte à sa souveraineté, la Chine a accru la pression contre Taipei ces dernières années, menant par exemple des campagnes d’incursions dans la zone de défense aérienne de Taïwan.

Les Etats-Unis, comme l’immense majorité des pays au monde, ne reconnaissent pas officiellement Taïwan. Mais ils soutiennent fortement l’île dont ils mettent en avant le statut "démocratique". Washington est le plus important partenaire et fournisseur d’armes de Taipei. 

Sur le même sujet : JT du 11/06/2022

Sur le même sujet

La Chine menace : les Etats-Unis "paieront le prix" en cas de visite de Pelosi à Taïwan, prévient Pékin

Monde

Diplomatie USA - Chine : Nancy Pelosi débarque en Malaisie, une escale à Taïwan de plus en plus probable

Monde

Articles recommandés pour vous