Monde

Syrie: l'EI crucifie un homme accusé de filmer ses installations

Syrie: l'EI crucifie un homme accusé de filmer ses installations
18 oct. 2014 à 16:40Temps de lecture1 min
Par Belga News

L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) a indiqué que la victime a été assassinée jeudi puis crucifiée à Al-Bab, une ville de la province d'Alep (nord-ouest).

Citant des témoins, l'OSDH assure que l'homme a été fixé à une croix en fer et portait autour du cou une pancarte sur laquelle était inscrit: "Abdallah Al-Buchi. Crime: avoir filmé des positions de l'EI pour 500 livres turques (222 USD) par vidéo". "Jugement: exécution puis crucifixion durant trois jours", disait aussi la pancarte.

L'EI s'est fait connaître par sa brutalité inouïe dans les territoires qu'il contrôle en Syrie et en Irak voisin. Il exécute ceux qu'il accuse d'espionnage ou de transgresser son interprétation outrancière de l'Islam. Ses membres pratiquent notamment la décapitation et suspendent les corps à une croix sur une place publique.

L'OSDH a également rapporté que deux djihadistes de l'EI, dont un âgé de 15 ans, ont été exécutés vendredi après avoir été fait prisonniers durant des combats par des rebelles syriens qui appuient les forces kurdes dans leur défense de Kobané, à la frontière syro-turque.

Belga

Sur le même sujet

Syrie: le groupe Etat islamique envoie de nouveaux renforts à Kobané

Monde

Nouvelles frappes à Kobané, l'Irak priorité de Washington

Monde