Jupiler Pro League

Standard, transfert, Diables, soulier d'Or: toutes les vérités de Mpoku

Football: Standard, transfert, Diables, soulier d’Or: toutes les vérités de Mpoku

Malgré la saison en demi-teinte du Standard de Liège, Paul-José Mpoku parait serein. Le médian est conscient de ses capacités et est un des rares joueurs liégeois à tenir la dragée haute depuis le début de la saison. A 22 ans, celui qui se laisse volontiers appeler Polo entre dans une phase importante de sa carrière. Il a livré ses vérités à l’ancien international Marc Degryse.


Le FC Bruges ce dimanche:

"J’ai manqué plusieurs matches mais je serai à 100% dimanche contre Bruges. Les matches contre les Brugeois sont toujours très intenses. A vrai dire, le FC Bruges est mon favori pour le titre. Michel Preud’homme a construit la première année et il possède maintenant une équipe solide. Un peu comme Mircea Rednic chez nous à l’époque mais il n’avait pas pu finir son travail. Avant la trêve, nous devons prendre six points sur neuf (contre Bruges, La Gantoise et Lokeren). Il nous faudra reproduire les bonnes prestations contre Anderlecht et Genk pour réussir cela. Lorsque je suis revenu de Tottenham, l’intérêt du Club de Bruges était existant. Mais cela ne m’intéressait pas. Jouer sous les ordres de Michel Preud’homme? Volontiers mais alors dans un club étranger. Choisir un autre club belge aujourd’hui ne m’aiderait pas."


Les Diables Rouges (ou le Congo):

"Merci (ndlr: lorsque Marc Degryse explique qu’il voyait Paul-José Mpoku être repris avec les Diables Rouges face à l’Islande), mais je n’ai reçu aucun signal. Je suis international depuis les U15. Si je ne deviens pas Diable Rouge, mon but ne sera pas atteint. Si cela ne se fait pas, je peux proposer mes services au sélectionneur congolais, comme Michy Batshuayi ou Junior Malanda. D’ailleurs, je n’ai toujours pas compris pourquoi Michy Batshuayi n’était pas au Brésil. Divock Origi est rapide et habile mais Michy Batshuayi marque plus facilement."


Un transfert à venir:

"Ai-je signé dans un autre club? Non. Le club a trouvé un accord avec un fonds d’investissements, moi pas. Tout peut encore se produire. Mais c’est moi qui décide dans ce dossier. Ma préférence va vers Schalke 04 ou Naples. Tant que rien ne sera signé, mon esprit sera au Standard. C’est ma maison ici et c’est mon devoir de montrer le bon exemple.
A l’avenir, je pense que ma place se situe dans l’axe du jeu plutôt que sur un flanc. J’aime les permutations sur le terrain."

Paul-José Mpoku

La situation actuelle du Standard:

"Je ne peux pas donner d’explication sur les très bonnes performances lorsqu’Ivan Vukomanovic est devenu entraineur principal. Ensuite, la défaite contre Ostende était indigne car ils avaient un joueur exclu. Après, il y a encore eu trois matches misérables. Axel Lawarée est arrivé il y a peu et on voit déjà une différence. Il fait partie d’une structure qui est nécessaire dans un club comme le Standard. Je suis convaincu que le président Roland Duchâtelet l’a bien compris. Il était malheureusement mal entouré jusqu’ici. Les joueurs aussi sont responsables de la situation. Mais il est vrai que les départs n’ont pas autant suffisamment compensé. Le noyau est jeune et prometteur. J’ai proposé Hamdi Harbaoui à l'époque, la direction ne m’a pas écouté. Nous aurons besoin de renforts en janvier si on veut accrocher le top 3."


Le Soulier d’Or:

"Si Thorgan Hazard l’a été l’année dernière, pourquoi n’aurais-je aucune chance? De quoi as-tu besoin pour bien y figurer? De bonnes statistiques, de spectacle et de leadership. Est-ce que je rencontre les exigences?"


M. Berger

Articles recommandés pour vous