Standard de Liège

Standard - Les supporters inquiets : "Il n'y a pas de révolte dans les gradins, quand Duchâtelet était président il y a eu une levée de boucliers"

Le Standard s’est incliné dans les dernières minutes de la partie face à Saint-Trond (1-2) ce samedi lors de la 9e journée de Pro League. Avant cette nouvelle défaite, notre journaliste Pierre Deprez est allé à la rencontre de deux supporters inquiets pour l’avenir du club liégeois.

"On est tracassé car on ne sait pas vers quoi on va. On entend beaucoup de choses ces derniers temps. On parle de l’Immobilière du Standard, du manque d’argent, des nouveaux joueurs qui arrivent mais qui ne montent pas sur le terrain,… c’est compliqué", explique le supporter. Son compère en rajoute une couche : "La situation financière est grave. Ils sont obligés de vendre certains joueurs et ils n’y arrivent pas. Je veux bien qu’on cherche des investisseurs mais trouver un investisseur qui va mettre de l’argent sans avoir son mot à dire… (NdlR : Bruno Venanzi souhaitant rester actionnaire majoritaire)".

Si la situation financière du Matricule 16 inquiète les supporters, le bilan sportif (13/27) est tout aussi alarmant : "On ne joue pas très bien. Il n’y a plus d’attaque, l’entrejeu est faible. C’est une bonne chose de mettre les jeunes sur le terrain mais il faut mieux les entourer. Je pense que le retour de Bokadi va faire du bien".


►►► À lire aussi : Après Witsel et Chadli, Edmilson Junior devient actionnaire de l’Immobilière du Standard de Liège


"On accepte quand le Standard perd mais les joueurs doivent se battre comme contre Anderlecht, pas comme à l’Union et face à l’Antwerp où c’était le Club Med", reprend le supporter. 

Avant de conclure : "Personne dans le stade ne réagit vraiment pour le moment. Quand Roland Duchâtelet était président, il y a eu une levée de boucliers terrible alors qu’ici on a l’air d’accepter beaucoup de choses comme si tout le monde était un peu timoré. C’est triste. Il y a de l’ambiance dans les gradins mais pas de révolte".

Le nouveau revers subit face aux Canaris ne devrait pas rassurer ces deux supporters. Ce samedi, le public de Sclessin a pour la première fois de la saison montré son mécontentement en sifflant les joueurs liégeois à la fin de la partie.

Sur le même sujet

Facebook Live de La Tribune – Cécile De Gernier "Je ne suis pas convaincue que Leye soit l’homme de la situation au Standard"

Football