Sport cycliste: ils testent le moteur électrique pour tricher, ça marche

Sport cycliste: ils testent le moteur électrique pour tricher, ça marche
22 janv. 2014 à 18:05Temps de lecture1 min
Par Jean-François Herbecq

Le dopage mécanique confessé par Danilo Di Luca, les journalistes de Bureau Sport l'ont testé avec l'ancien courreur Michael Boogerd. Le reportage date du 7 janvier dernier, mais il sort suite aux déclarations du coureur italien suspendu à vie pour dopage et qui balance le truc du petit moteur sur le vélo : "On trouve ça depuis 5 à 6 ans. C'est un tout petit appareil, qui se met sur le vélo et qui permet de développer 150 watts."

Cela faisait quelques années que la rumeur enflait. Depuis le démarrage en flèche, du jamais vu, de Fabian Cancellara sur le Mur de Grammont en 2010 : il avait laissé Tom Boonen tel un débutant derrière lui et remporté le Tour de Flandre. Des changements suspects de vélo ont alourdi les suspicions.

Que cherchait-on à cacher ?

En tout cas, le dispositif testé par les journalistes néerlandais est indétectable ni au niveau du moteur de 200 watts, ni des commandes planquées au guidon, et il est efficace. Comme on le voit ici.

JFH avec Sporza

Articles recommandés pour vous