Quel Temps!

SOWoods, planter des micro-forêts en ville !

SOWoods, planter des micro-forêts en ville !

Make our cities green again ! " (Rendons nos villes plus vertes !) C’est la philosophie de SOWoods, une petite ASBL aux mains vertes. L’histoire de petites forêts sauvages, peuplées d’arbres indigènes et d’humains engagés. De véritables petits oasis de biodiversité pour ajouter de la vie à la ville et améliorer le quotidien de ses habitants.

La parcelle
La parcelle Jonathan Bradfer
Les jeunes volontaires

Ce matin-là, en plein cœur de Bruxelles, au milieu des boulevards et des immeubles de Jette, une poignée de jardiniers et des dizaines d’enfants travaillent la terre au milieu du béton. Nous sommes sur le Square Onghena et dans quelques temps le petit parc abritera une forêt de 300m2 :
" On est train de me mettre notre petite goutte du colibri, comme le disait si bien Pierre Rabhi qui vient de nous quitter ", nous confie Benoît, l’un des cofondateurs de SOWoods, " En milieu urbain, en plein milieu de tous ces immeubles, il y aura bientôt une forêt de 900 arbres, de 22 espèces différentes, sur une toute petite surface. C’est une technique inspirée du professeur Myiawaki, un botaniste japonais qui a découvert dans les années 70 qu’en plantant beaucoup d’espèces indigènes sur des petits espaces, les arbres poussaient beaucoup plus vite ! "

Sur ce petit square, 22 espèces indigènes ont donc été plantées : noyer commun, chêne pédonculé, cornouiller mâle, bouleau verruqueux, néflier, aubépine, fusain, noisetier, merisier, châtaignier… SOWoods est l’un des quelques acteurs à utiliser cette technique en Belgique.

Bêcher, planter...

Les forêts Myiawaki fleurissent aux 4 coins du monde, dans les espaces urbains et périurbains. Elle constitue une solution face au réchauffement climatique car la méthode a fait ses preuves : les arbres poussent en vitesse accélérée, environ 5 à 10 fois plus vite qu’une forêt normale… et de manière 30 fois plus dense aussi. La micro-forêt devient un petit paradis vert idéal en ville pour ramener un peu de biodiversité. Et inutile de rappeler les bienfaits des arbres sur la qualité de vie et sur la qualité de l’air !

Pour ainsi revégétaliser la ville, SOWoods analyse le sol au préalable, l’enrichît d’amendements naturels (broyats, compost,…) et choisit des espèces adaptées à la terre en présence. Puis vient la plantation, qui ne respecte pas forcément LA règle d’or du bon petit jardinier, comme l’explique Raphaël, l’agronome de l’équipe : " Le fait de planter de manière dense, ce n’est pas forcément bien mais, dans ce cas-ci, c’est positif parce qu’on veut un retour rapide de la biodiversité. En plantant de manière très serrée, les arbres vont rentrer en compétition pour la lumière et les différents nutriments du sol. Ils vont donc pousser plus rapidement ! On a perdu notre biodiversité en Europe, environ 80% de notre biodiversité, donc le fait de planter de multiples espèces différentes, ça va faire revenir une biodiversité au niveau des végétaux mais également au niveau du sol… avec le retour aussi des animaux. Tout cela va créer un mini-écosystème vert dans Bruxelles. "

Les avantages des micro-forêts
Les avantages des micro-forêts © Tous droits réservés
Les écoles participent au projet
Les écoles participent au projet Jonathan Bradfer

C’est le 5e chantier pour l’ASBL et, à chaque fois, les habitants du coin participent. Surtout les écoles des environs : aujourd’hui, les professeurs et les élèves de 4 classes de l’école VanHelmont et de l’école de la Clarté sont venus participer au chantier. Pour SOWoods, c’est l’occasion de transmettre son amour de la nature à la nouvelle génération et le message à l’air de bien passer : " Ça me réchauffe le cœur car j’adore faire des choses bien ! " nous dit un jeune garçon, " j’ai rajouté un peu de biodiversité en Belgique ", sourit sa camarade.

Planter des espèces indigènes
Planter des espèces indigènes Jonathan Bradfer

SOW (semer) WOODS (bois) plante bien plus que des racines dans la terre. C’est la petite graine du changement qui germe dans les esprits de tous et Régis, autre cofondateur de SOWoods en est ravi :
" Cet aspect pédagogique est sympa, beaucoup d’entre-eux encore n’avaient jamais mis les mains dans la terre, c’était donc une initiation.
Notre envie, c’est de faire quelque chose dans notre quotidien qui a une belle finalité, une finalité noble dont on sera fier plus tard, quand on verra tout ce qui a été planté et qu’on aura laissé une empreinte positive pour l’avenir. Aujourd’hui, chacun d’entre nous à des projets parallèles, mais l’idée c’est de pouvoir faire de SOWoods notre activité quotidienne et de vraiment avoir ce projet qui nous drive et qui nous tiennent à cœur ! "

En plantant des arbres, SOWoods éveille aussi un intérêt pour la reforestation et sensibilise à la protection de la nature. Un beau projet qui a seulement un an, c’est " un bébé " du confinement… L’enfermement et les discussions en vidéoconférence peuvent donc voir grandir une micro-forêt ! Des arbres de chez nous, plantés avec le cœur pour resserrer les liens et soigner la nature par la nature !

Les plantations
Les plantations Jonathan Bradfer

Articles recommandés pour vous