Sous les Pyramides

Sous le sable des Pyramides (Podcast) – Néfertiti : la reine devenue grande prêtresse du dieu solaire

Sous le sable des pyramides

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Illustre reine d’Égypte mais aussi idéal de beauté, Néfertiti est devenue une icône des siècles après sa mort. Son mari Akhenaton lui a accordé une importance inégalée pour une femme de son rang. Jean-Louis Lahaye se penche sur sa destinée dans le 9e épisode de Sous le sable des Pyramides.

La simple évocation de son nom enflamme l’imaginaire. Ses louanges sont parvenues jusqu’à nous : une silhouette gracieuse et des formes harmonieuses, un port de tête majestueux, soutenu par un long cou gracieux, un sourire mystérieux et un iris flamboyant.

À l’instar des noms des pharaons, choisis pour refléter un programme politique ou spirituel, il semblerait que le nom de Néfertiti lui ait apporté délicatesse et élégance. Néfertiti signifie "la Belle est venue" ou encore la "Belle des Belles". On ignore si ce nom lui a été donné à la naissance, ou si elle se l’est attribuée lors de son avènement.

Et celui-ci est bien différent des autres reines d’Égypte.

L’incarnation de la beauté divine sur Terre

On a longtemps cru que Néfertiti était une étrangère, tant sa beauté paraît venue d’un autre monde. Tant elle semble être l’incarnation d’un idéal esthétique. Et l’aura qui l’entoure, ainsi que son buste retrouvé, ont soulevé et entretenu beaucoup de mystère autour d’elle. Mais Néfertiti est bien égyptienne.

Elle serait la fille d’un grand dignitaire de la cour. Et puis, elle est la Grande épouse royale du pharaon Akhenaton, l’un des derniers rois de la XVIIIe dynastie. L’un des pharaons les plus controversés de son temps. Et à ses côtés, elle fut le soleil d’Égypte… il y a plus de 3500 ans.

Mariés au crépuscule de leur adolescence, leur complicité va aller grandissante, à mesure qu’ils vont tracer un chemin bien à eux. Leur chemin, solaire et flamboyant. Ils ne dorment pas ensemble, cela ne fait pas partie des mœurs de l’époque.

Véritable déesse sur terre, incarnation de la divinité sur Terre, Néfertiti se doit d’être la plus belle. On peut imaginer qu’elle était toujours apprêtée, maquillée, en adéquation avec son statut de Grande Épouse royale.

Lors des fêtes données au Palais royal, elle adore regarder les artistes, libres comme le vent qui caresse les berges du Nil. Elle se plaît à rêver qu’elle pourrait être aussi légère qu’elles, et aussi leste. Mais elle est reine, sa destinée en est ainsi.

Le buste inachevé de Néfertiti est conservé au Neues Museum de Berlin
Le buste inachevé de Néfertiti est conservé au Neues Museum de Berlin MICHAEL SOHN / POOL / AFP

Sur le même sujet

Hiéroglyphes : la pierre de Rosette reverra-t-elle un jour l’Egypte ?

Patrimoine

Podcast : comment écouter Sous le sable des pyramides ?

Podcasts La Première

Articles recommandés pour vous