Sous les Pyramides

Sous le sable des Pyramides (Podcast) – Imhotep : qui était l'inventeur de la pyramide à degrés ?

Sous le sable des pyramides

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Elles font partie des merveilles du monde. Entre mythes et exploits architecturaux, les Pyramides continuent de fasciner l'être humain. Jean-Louis Lahaye remonte à la fondation de ces édifices dans le 7e épisode de Sous le sable des Pyramides.

Egypte, 2700 avant Jésus Christ : aux portes du désert, dans la ville de Saqqarah, un homme de petite taille, le crâne rasé, est assis sur sa chaise, il a les mains posées sur un rouleau de papyrus. Son nom : 'Celui qui vient en paix' ou Imhotep. Ce petit homme dont on ne retrouve aujourd'hui la seule trace figurative qu’au pied d’une statue du roi Djéser est pourtant l’un des plus grands de l'Égypte ancienne. Il est à la fois philosophe, médecin, architecte et astronome…

Depuis toujours, il conseille, accompagne et soigne le roi Djéser. Djéser est le premier roi de la IIIe dynastie, le fondateur de l’Ancien empire.

C’est un souverain très respecté soucieux de paix et d’équilibre. La période de sérénité que son peuple connaît sous son règne, il la doit en partie à Imhotep. Ce dernier joue le rôle d’un premier ministre en quelque sorte. Le terme Vizir serait plus adéquat mais celui-ci n'apparaîtra que sous la IVe dynastie. Son ami est aussi son médecin, son confident... l’architecte de son âme en quelque sorte. Il le soigne pour le garder en vie, mais il anticipe également sa mort.

Le passage vers l'au-delà

Imhotep pense et prépare la mort de son pharaon. Car la vie est aussi pour les anciens Égyptiens un passage vers l'au-delà... Pour eux, elle est loin d’être une fin en soi. Elle est au contraire, le début d’une autre existence, éternelle cette fois.

Il ne faut néanmoins pas se méprendre sur les efforts que les anciens faisaient pour préparer leur mort. Djéser, au moment de cette histoire, n’est pas encore au crépuscule de sa vie. Mais Imhotep sait que la mort rôde. Même pour les rois, elle arrive un jour et puis surtout, il pense, dur comme fer, que son roi ira rejoindre le dieu soleil. Il est déjà anxieux à l’idée que son ami bien aimé ait à surmonter les nombreux obstacles de la région des enfers. Car on ne passe pas du monde des vivants à la vie éternelle des morts sans épreuve.

Ibrahim CHALHOUB / AFP

Une pyramide la postérité

Alors, comment ne pas redouter ce tribunal de 42 juges qu’il faut affronter après la mort ? Comment ne pas avoir peur de leurs questions et devinettes ? De cet examen de conscience où l'on juge de la moralité et de l’éthique d’une vie ?

Alors pour abriter son roi après sa mort, cela fait des années que notre architecte philosophe cherche quelque chose de révolutionnaire, d’inédit pour que l’Histoire se souvienne de son ami le roi Djéser. Cela fait 10 ans que Imhotep travaille à son œuvre, 10 ans que s’érige, bloc après bloc, l’immense construction destinée à servir de mausolée à son ami Djéser. Cette construction ne ressemble pas à une maison de vie. Elle est plus belle, plus grande et plus ambitieuse. Cette construction n’est autre que le tombeau de Djéser, sa maison d’éternité. Et c’est une première.

Sur le même sujet

Podcast : comment écouter Sous le sable des pyramides ?

Podcasts La Première

Articles recommandés pour vous