Journal du Rock

Smashing Pumpkins : Billy Corgan joue un nouveau titre en live en référence à la fusillade de Chicago

Billy Corgan
29 juil. 2022 à 11:30Temps de lecture1 min
Par Classic 21

Le chanteur des Smashing Pumpkins a interprété plusieurs nouveaux titres lors d’un événement caritatif pour venir en aide aux victimes de la fusillade de Highland Park du 4 juillet dernier.

Le concert avait lieu ce 27 juillet au café Madame Zuzu, un espace de thé tenu par Billy Corgan et sa partenaire Chloé Mendel tout près du lieu de la tuerie. Les fans peuvent d’ailleurs revoir cette performance sur Youtube ici et sont invités à faire des dons à l’œuvre caritative Together And Together Again, créée par Corgan et sa partenaire suite à la tragédie du 4 juillet.

Lors de cette soirée, Billy Corgan a donc écrit un titre inspiré par ces événements et qu’il a intitulé "Photograph". Vous pourrez l’entendre ici vers 1 : 37 : 00 et l’autre nouveauté, "Scimitar", est à écouter vers 2 : 17 : 30.

Billy Corgan a expliqué qu’il avait écrit "Photograph" après avoir rêvé de ce massacre lors de la Fête Nationale qui a fait 6 morts. Il jouait ici en partie en solo et parfois avec son batteur des Smashing Pumpkins, Jimmy Chamberlin, et la bassiste de tournée, Sierra Swan.

Il a aussi interprété quelques morceaux en solo et quelques classiques de son groupe. A l’annonce du concert, il écrivait : "La tragédie du 4 juillet nous a vraiment atteints. Il y a tant de gens ici qui en ont souffert. Nous espérons que vous y participerez et que vous nous soutiendrez".

Le tireur qui a tué sept personnes lundi lors du défilé du 4 juillet près de Chicago avait, selon la police, préparé son attaque "pendant des semaines". Sur ses réseaux sociaux, le suspect publiait d’ailleurs du contenu d’une extrême violence, qui laissait entrevoir la haine qui l’habitait. Depuis son arrestation, ses comptes Instagram, YouTube, Discord et Spotify, ont été supprimés.

Robert Crimo a été ensuite arrêté par la police et est inculpé pour sept meurtres. Il n’a pas souhaité s’exprimer sur son acte. Cependant, plusieurs indices de son comportement violent avaient été dispersés un peu partout sur le net. Sur les différentes plateformes médiatiques qu’il alimentait, le jeune homme de 21 ans publiait du contenu à caractère haineux et violent, ayant pu laisser transparaître ses motivations.

Sur le même sujet

Les Smashing Pumpkins jouent un nouveau titre en live

Journal du Rock

Les Smashing Pumpkins de retour avec un album de 33 morceaux!

Journal du Rock

Articles recommandés pour vous