Les Classiques - Cyclisme

"Si notre équipe doit commencer à douter, je ne sais pas ce que les autres doivent faire"

Philippe Gilbert, au centre
11 avr. 2019 à 18:19 - mise à jour 11 avr. 2019 à 18:19Temps de lecture1 min
Par Maxime Berger avec Samuël Grulois

Paris-Roubaix s'annonce plus indécis que jamais, ce dimanche, sept jours après le Tour des Flandres qui a tourné à la déconfiture des favoris.

"Le Ronde constitue une déception pour moi. J’étais malade durant la semaine et ça a repris durant la nuit de samedi à dimanche. J’ai pris le départ du Tour des Flandres très affaibli et il était trop tard pour effectuer des changements dans l'équipe. J’étais très déçu, mais je me sens de nouveau mieux. Après un bel entrainement, j’ai repris un peu de confiance. J’aborde ce Paris-Roubaix avec ambition. C’est une course atypique, assez unique dans la façon de courir et l’approche. Il y a beaucoup de supporters autour de la route et des pavés qui tapent très fort. Après la succession de pavés, il y a ce fameux vélodrome. C’était intéressant d’y revenir l’année passée en mode course, ça ne peut être que mieux cette année", a précisé Philippe Gilbert à notre micro.

"En général, le niveau s’élargit de plus en plus, surtout quand les conditions climatiques sont idéales. Il devrait faire plus froid dimanche dont on va plus aller chercher dans les réserves. La sélection naturelle s’effectuera plus facilement. Le favori ? C’est difficile de donner un nom, la course sera assez ouverte. Le jeu d’équipe va être important. La nôtre a déjà prouvé plusieurs fois qu’elle pouvait le faire. Au sein de l’équipe, il n’y a pas de question à se poser. 22 victoires : les résultats parlent d’eux-mêmes. Si on doit commencer à douter, je ne sais pas ce que les autres doivent faire. On n’est pas en situation de doute", a conclu le coureur belge de 36 ans.

La sélection : Kasper Asgreen (Dan) Tim Declercq, Philippe Gilbert, Iljo Keisse, Yves Lampaert, Florian Sénéchal (Fra) et Zdenek Štybar (Tch).

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous