RTBFPasser au contenu
Rechercher

Belgique

Services d'incendie: une note salée pour les petites communes

Le coût des services d'incendie plombe les finances des petites communes
20 août 2013 à 13:10 - mise à jour 20 août 2013 à 13:17Temps de lecture1 min
Par Alain Lechien

Beaucoup de petites communes sont incapables de financer seules un service d'incendie. Elles dépendent de "communes-centres". Et celles-ci engagent donc des dépenses pour une plus large zone. Mais voilà : entre 2007 et 2011, les communes protégées n'ont pas versé la totalité de leur contribution, juste un montant provisoire. Le système de financement était en effet contesté en justice. Aujourd'hui, l'affaire est réglée et les quotes-parts fixées par un nouvel arrêté. 

Mais la base du calcul a changé. Désormais sont pris en compte, pour la contribution au financement de la zone, non seulement le revenu cadastral du bâti, comme auparavant, mais aussi celui du non-bâti. Et la conséquence est importante.

Quelques exemples : Marchin devra payer à Huy une addition qui passe de 90 à 150 000 euros ; Mettet devra ajouter 200 000 euros complémentaires aux 188 000 euros qu'elle verse annuellement à Fosses. Ce qui n'est pas sans effet sur des budgets étriqués. D'autant qu'il faut, en plus, rattraper le retard accumulé depuis 2007.

Comment sortir d'impasse ? Personne ne fait jusqu'ici le premier pas. Et comme c'est un litige entre communes, aucun niveau de pouvoir - provinces, régions ou fédéral - n'a voulu se mouiller.

Carl Defoy

Sur le même sujet

Réforme des services d'incendie: polémique entre J. Milquet et P. Furlan

Belgique

Quote-part des communes dans le coût du S.R.I: Marchin et Wanze grognent

Regions