Serbie : la tension monte avec le Kosovo, le niveau d’alerte est relevé à la frontière

26 sept. 2021 à 15:09Temps de lecture2 min
Par Belga

La tension est montée d’un cran dimanche entre le Kosovo et la Serbie qui a relevé le niveau d’alerte de son armée dans la zone frontalière, accusant son voisin de "provocations" en raison du déploiement récent de ses forces spéciales près de deux postes-frontières.

Les forces spéciales de la police kosovare (ROSU) ont été déployées lundi près de deux passages frontaliers dans le nord du Kosovo, Jarinje et Brnjak, une zone essentiellement peuplée de Serbes qui refusent l’autorité du gouvernement kosovar.

Ce déploiement des troupes, qui a provoqué la colère des Serbes, a suivi la décision du gouvernement du Kosovo d’interdire l’entrée sur son territoire de véhicules munis de plaques d’immatriculation serbes, une "mesure de réciprocité", selon Pristina.

Des centaines de Serbes protestent depuis contre cette décision et bloquent avec des camions le trafic sur les routes menant vers deux postes-frontières.

"Après les provocations des unités de la ROSU, qui se trouvent depuis une semaine dans le nord du Kosovo, le président de la Serbie, Aleksandar Vucic, a donné l’ordre de relever l’alerte d’une partie des unités de l’armée serbe et de la police", lit-on dans un communiqué du ministère de la Défense serbe.

Des avions de chasse serbes ont de nouveau survolé la zone frontalière dimanche en fin de matinée, après avoir effectué plusieurs survols samedi, a rapporté une correspondante de l’AFP sur place.

Le président serbe s’est entretenu en milieu de journée par téléphone avec Jens Stoltenberg, secrétaire général de l’Otan, dont les troupes sont déployées au Kosovo depuis le conflit serbo-kosovar (1998-1999), a annoncé son cabinet dans un communiqué.

"L’occupation totale du nord du Kosovo avec des véhicules blindés de Pristina dure depuis une semaine et tous au sein de la communauté internationale se taisent […] Et tout le monde est brusquement inquiet lorsqu’on aperçoit des hélicoptères et les avions serbes au-dessus de la Serbie centrale", a déclaré M. Vucic, cité dans ce communiqué.

Le Premier ministre kosovar, Albin Kurti, avait accusé samedi la Serbie de vouloir "provoquer un sérieux conflit international".

Les Etats-Unis et l’Union européenne ont appelé à la désescalade des tensions et au retour des deux parties au dialogue.

Les passages frontaliers entre la Serbie et le Kosovo, territoire de 1,8 million d’habitants peuplé à majorité d’Albanais, sont désignés comme "passages administratifs" par Belgrade qui ne reconnaît pas l’indépendance que son ancienne province a proclamée en 2008.

Serbie / Kosovo: la tension monte dans le nord du Kosovo (Intervention de Nebojsa Stefanovic, ministre serbe de la Défense)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Jarinje, passage frontalier dans le nord du Kosovo

Sur le même sujet

Accord entre Serbie et Kosovo pour apaiser les tensions à la frontière

Monde