RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Flandre

Sécheresse en Flandre : les niveaux d’eaux souterraines continuent de baisser, et des débits de rivière historiquement bas

Rivière à Heusden, en juin 2020

Les niveaux d’eaux souterraines en Flandre ont encore baissé en raison de la sécheresse et les débits des voies non navigables chutent également fortement partout, ressort-il du dernier rapport d’état de l’Agence flamande pour l’environnement. Des débits moyens sur 14 jours historiquement bas ont même été mesurés dans 18% des points de mesure.

La situation est grave et est surveillée de près

Les débits historiquement bas sont localisés à divers endroits en Flandre occidentale et dans les bassins de la Dendre et de la Dyle. Des débits moyens sur 14 jours très faibles et faibles sont actuellement mesurés sur 53% des points de mesure dans toute la Flandre. Selon les chiffres les plus récents, datés du 1er août, 79% des sites de surveillance des eaux souterraines ont également montré des niveaux d’eau souterraine phréatique faibles (44%) à très faibles (35%) pour cette période de l’année. "La situation est grave et est surveillée de près", a déclaré la porte-parole Katrien Smet. Elle souligne cependant que la Flandre est mieux armée contre la sécheresse qu’il y a quelques années.

En Wallonie, des débits d’eau préoccupants

Du côté wallon, la Cellule d’expertise sécheresse s’est réunie ce 4 août pour faire le point. Les débits des cours d’eau sont également préoccupants, comparables à la situation de 2020. Une diminution des volumes d’eau dans les barrages-réservoirs est constatée, mais les niveaux restent actuellement dans les normes. La pêche est interdite sur une grande partie des cours d’eau, et il n’est plus possible de faire du kayak.

Carte de l’indice "eau de distribution" du jeudi 4 août
Carte de l’indice "eau de distribution" du jeudi 4 août RTBF

Par contre, pas d’inquiétudes du côté des nappes phréatiques wallonnes, dont les niveaux sont comparables aux niveaux moyens des cinq dernières années. Une quinzaine de communes, principalement dans la province du Luxembourg, mais aussi à Liège, Namur et en Hainaut, voient leurs ressources en eau potable diminuer.

La Belgique a enregistré son mois de juillet le plus sec depuis 1885, tandis que la France vit une sécheresse historique sur de nombreux territoires, causant incendies et pertes de récoltes.

Belgique: la sécheresse risque d'entraîner une pénurie d'eau (JT 04/08/2022)

Sécheresse : risques de pénurie d eau

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Des robinets à sec comme dans certaines communes de France ? Pas de panique, la Belgique a ses réserves en eau potable

Environnement

La réserve naturelle du Haut-Geer a soif

Environnement

Articles recommandés pour vous