Feuilleton Scotland Yard

Scotland Yard : l'affaire Crippen, ou lorsque la médecine légale devient décisive

Histoire Criminelle, les enquêtes de Scotland Yard

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

26 août 2020 à 08:00 - mise à jour 26 juil. 2022 à 10:30Temps de lecture3 min
Par La Première RTBF

C’est qu’on attend l’une de ses membres les plus importantes, Mrs Crippen, la trésorière de la Ligue. On la connaît aussi sous le pseudonyme de Belle-Elmore, son nom de scène. C’est une actrice d’origine américaine, installée à Londres avec son mari depuis cinq ans. Et ce n’est pas dans ses habitudes d’être tellement en retard…

Une lettre de la trésorière finit par arriver : Belle-Elmore a dû partir en urgence au chevet d’un membre de sa famille, en Californie.

Un époux qui s'affiche aux bras d'une autre

Seulement voilà, la lettre n’est pas signée par la trésorière elle-même… mais par son mari, le Docteur Crippen. Et ce détail retient l’attention de Mrs Smythson, la présidente de la Ligue. Celle-ci est d’autant plus intriguée que les jours passent, et qu’elle ne reçoit toujours aucune nouvelle de Belle-Elmore.

Alors, la présidente de la Ligue décide de mettre son nez dans les affaires des époux Crippen. Le Dr Crippen semble inquiet lui-aussi. Et pourtant il s’affiche en compagnie de sa secrétaire dans le restaurant le plus huppé de Londres.

Les choses ne vont pas en s’améliorant. Mrs Smythson apprend par le Dr Crippen que Belle-Elmore est tombée gravement malade pendant son séjour outre-Atlantique. Quelques jours plus tard, elle apprend la nouvelle de sa mort.

Cette absence prolongée, puis cette maladie et ce décès soudain, c’en est trop pour Mrs Smythson, qui pressent que quelque chose de plus grave est arrivé à son amie. Elle prévient Scotland Yard, qui confie aussitôt le dossier à ses détectives.

L'évolution de la médecine légale au service des enquêtes

Le "dossier Crippen" deviendra une affaire très importante dans l’opinion publique, mais ce sera également une affaire particulièrement importante pour la Metropolitan Police.

"L’affaire Crippen est l’une des affaires les plus régulièrement évoquées dans l’histoire de Scotland Yard. C’est le premier dossier qui va mettre en avant un médecin légiste de grand renom : Sir Bernard Spilsbury. Ce dernier va réussir, grâce un examen minutieux des restes de la victime, à relever la présence d’une cicatrice, ce qui va permettre d’identifier les restes avec un certain degré de certitude.

Nous voici devant un cas qui nous montre combien l’évolution de la médecine légale contribue à l’enquête criminelle, et permet de résoudre des affaires criminelles de grande ampleur. Walter Dew, l’inspecteur que nous suivons dans cette histoire, va par ailleurs faire de cette affaire le titre de ses mémoires (" I Caught Crippen "), parues en 1938.

 Jérôme de Brouwer, historien du droit à l’ULB

Une communication plus rapide

D’une manière générale, certains aspects de cette affaire reflètent aussi les progrès techniques de ce début de vingtième siècle. On y voit notamment l’effet du développement des communications sur l’avancée de l’enquête. Et plus spécifiquement, le développement de la communication télégraphique et téléphonique.

"On le voit, dans cette affaire, le criminel est appréhendé par le moyen du télégraphe sans fil, ou radio télégraphe, encore appelé marconigramme, du nom de son inventeur, Georges Marconi. Scotland Yard s’équipe par ailleurs du téléphone. En 1903, le commissioner Edward Henry (directeur de Scotland Yard entre 1903 et 1918) installe le téléphone entre son domicile et Scotland Yard. Et on peut encore relever d’autres choses, comme l’évolution du transport maritime. Le SS Laurentic sur lequel s’embarque le détective Dew est l’un des nouveaux paquebots lancés par la White Star Line, des paquebots équipés d’un nouveau mode de propulsion, qui permet des traversées plus rapides. C’est là aussi un élément déterminant de l’issue du dossier Crippen."

 Jérôme de Brouwer, historien du droit à l’ULB

Et puis, on voit également la presse prendre une part déterminante, comme relais des informations policières et comme canal d’impulsion vers la population. La population britannique participe à l’enquête. On assiste donc à une mobilisation des moyens de communication modernes…

Pour connaître l'issue de l'affaire Crippen, écoutez l'épisode 7 de notre feuilleton sur Scotland Yard.

Loading...

Sur le même sujet

Crime : on a volé la Joconde (épisode 7)

36, quai des orfèvres

Crime : la femme coupée en deux ou le mystère à Clichy (épisode 6)

36, quai des orfèvres

Articles recommandés pour vous